Actualisé 13.02.2020 à 09:05

Un lapin orphelin est devenu roi de sa race

Jura bernois

Après avoir survécu à la mort de sa mère grâce à une substitution, Bandit a été sacré champion régional.

par
lematin.ch
1 / 2
Bandit, le lapin orphelin primé à Interlaken (BE).

Bandit, le lapin orphelin primé à Interlaken (BE).

DR
À Court (BE), il a bénéficié d'une mère de substitution.,

À Court (BE), il a bénéficié d'une mère de substitution.,

DR

Ce lapin d'un an a mal démarré dans la vie: «Il a perdu sa mère à sa naissance, en raison d'une matrice qui s'est retournée», rapporte son propriétaire David Carnal, à qui pareille mésaventure n'était jamais arrivée à Court (BE). Grâce à une mère de substitution, voilà Bandit sacré champion régional de sa race, le week-end dernier à Interlaken (BE).

Sa mère adoptive n'est pas de race Feu, comme Bandit. David Carnal a narré son histoire au «Journal du Jura»: «J’ai immédiatement apporté les trois lapereaux survivants auprès d’Urs Burkhalter, ami éleveur et président de la société d’ornithologie de Court. Et c’est une lapine de race lièvre qui s’en est occupée».

Propre ration

David Carnal ne s’attendait pas à la victoire de son lapin Feu noir, même si l'éleveur met un soin particulier à l'alimentation: chacun a droit à sa propre ration et les aliments diffèrent chaque jour, au gré des cueillettes.

À Interlaken, Bandit a obtenu 97.5 points sur 100 lors d'un concours couvrant les cantons de Berne et du Jura, avec une soixantaine de prétendants mâles dans sa catégorie.

David Carnal participera ce week-en à une exposition regroupant 150 petits animaux à poils et à plumes à la salle de gymnastique de Tavannes (BE), mais pas avec sa star, ménagée après son succès: «Je n'aime pas les exposer deux fois de suite», indique l'éleveur, qui fera le déplacmenet avec le frère et le père de Bandit.

Vincent Donzé

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!