Science - Un laser antifoudre bientôt au sommet du Säntis
Publié

ScienceUn laser antifoudre bientôt au sommet du Säntis

Un hélicoptère va amener l’engin de 8 mètres sur l’émetteur de Swisscom où il servira de paratonnerre d’un nouveau type.

par
Michel Pralong
L’émetteur de 124 mètres de Swisscom, au sommet du Säntis, est l’une des structures les plus touchées par la foudre en Europe.

L’émetteur de 124 mètres de Swisscom, au sommet du Säntis, est l’une des structures les plus touchées par la foudre en Europe.

Swisscom

Depuis toujours, la foudre est dangereuse. Chaque année, entre 6000 et 24 000 personnes sont tuées par elle à travers le monde et elle provoque incendies de forêts et coupures de courant, causant des dommages aux appareils électroniques et aux installations qui se chiffrent en milliards de francs.

La meilleure défense contre la foudre reste le paratonnerre, inventé par Benjamin Franklin au milieu du XVIIIe siècle: un poteau métallique connecté à la terre. Mais aujourd’hui, un consortium scientifique européen (dont font partie l’Université de Genève, l’EPFL, la Haute École d’ingénierie et de gestion du canton de Vaud et la Haute école spécialisée de Suisse occidentale) met au point un paratonnerre virtuel. Il s’agit d’un laser haute puissance qui crée des canaux ionisés dans l’atmosphère et redirige la foudre loin des zones sensibles.

L’endroit idéal

Les premiers tests ont déjà été réalisés dans une salle fermée. Mais ce laser, capable de créer des canaux ionisés d’une centaine de mètres de long, doit maintenant être essayé en conditions réelles. Et on a trouvé l’endroit idéal pour cela, comme le communique ce 10 mai l’Université de Genève: le sommet du Säntis (2502 mètres). Sur cette montagne, à cheval entre les deux demi-cantons d’Appenzell et celui de Saint-Gall, Swisscom possède une antenne de 124 mètres de haut et cet émetteur est l’une des structures les plus frappées par la foudre d’Europe.

Photo du laser doublé en fréquence (1030 + 515 Nm) se propageant au-delà de 140 m, testé dans une salle fermée.

Photo du laser doublé en fréquence (1030 + 515 Nm) se propageant au-delà de 140 m, testé dans une salle fermée.

Pierre Walch

De juin à fin septembre, saison des orages, les chercheurs vont pointer leur laser, installé à l’intérieur des installations de Swisscom dans une tente climatisée et étanche, vers les orages. Il devra guider la foudre par réchauffement et ionisation de l’air local au sommet de l’antenne, réalisant ainsi un paratonnerre laser s’étendant dans le ciel bien plus loin que le paratonnerre existant sur l’émetteur. Si le système fonctionne, «il constituera une avancée majeure dans la recherche sur la foudre, avec un impact certain sur les futurs systèmes de protection contre la foudre», écrit l’UNIGE.

Héliporté le 18 mai

Reste encore à l’installer. Or l’appareil mesure 8 mètres de long et deux mètres de large, sans compter son télescope externe, qui permet de focaliser le faisceau laser à la bonne distance. Et le téléphérique, seul accès au sommet du Säntis, a une cabine trop petite pour l’accueillir. C’est donc un hélicoptère qui va l’amener sur place, un transport qui est prévu le 18 mai prochain.

Votre opinion