Publié

Hockey sur glaceUn Lausanne HC en mode sophistiqué

FR Gottéron s’est incliné à domicile contre le LHC (1-2), une équipe qui s’est déjà imposée comme un des ténors de la ligue.

par
Cyrill Pasche, Fribourg

Il est encore un peu tôt pour déjà songer au printemps, mais on ne peut s’empêcher de se demander à quelle hauteur une équipe aussi solide et talentueuse que le Lausanne HC peut s’envoler. Un effectif luxueux, un quintette de renforts étrangers de premier choix (avec Charles Hudon cette fois-ci, de retour dans l’alignement à la place de Cory Emmerton), un gardien (Tobias Stephan) qui reste une valeur sûre en National League et une belle collection d’internationaux (le topscorer letton Ronalds Kenins, les Suisses Christoph Bertschy, Joël Genazzi, Lukas Frick et bien entendu Denis Malgin, qui retournera toutefois en NHL d’ici quelques semaines).

Ce groupe, qui revient à peine d’une période de quarantaine, a encore une belle marge de progression. Cette saison si particulière est encore longue, mais le LHC s’est déjà imposé comme l’un des ténors de la ligue: deux défaites seulement en douze sorties, dont un accident de parcours à Bienne à son deuxième match (6-0). C’est du solide, et c’est même impressionnant.

Il ne manque pas grand-chose. Une vitesse supplémentaire par exemple, celle qui lui aurait permis d’enfoncer FR Gottéron avant la mi-match samedi soir à la BCF Arena, quatre jours seulement après lui avoir infligé un sec 6-1 à Lausanne. Une vitesse de plus qui lui aurait permis de s’éviter une fin de soirée chaotique: à 4 contre 6 (pénalité de Hudon à 125 secondes de la fin), les Lions ont bel et bien été sanctionnés par Julien Sprunger à 19 secondes de la sirène (59’41’’). Une réussite finalement annulée à juste titre par les arbitres pour une faute préalable du Suédois Viktor Stalberg sur le gardien du LHC. Il s’en est toutefois manqué de peu pour que les Vaudois ne laissent échapper des points inutilement à Fribourg.

Gottéron trop craintif

Reste que, même privés de leur chef d’orchestre (l’entraîneur Craig McTavish, malade), les Lions ont récité leur partition comme si rien n’avait vraiment changé sur leur banc. Ils ont clairement été les plus dominants dans le jeu offensif. Ils se sont très longtemps montrés étouffants en zone neutre et intransigeants dans leur camp, là où ils se sont parfois recroquevillés devant leur gardien.

En face, il ne fait aucun doute que FR Gottéron, après avoir coulé à pic à deux reprises au mois de novembre face à cette même formation (le 1er et le 24 novembre à Lausanne, à chaque fois sur le score de 6-1), a joué trop craintivement. A force de tant se méfier des Vaudois et de trop penser aux possibles conséquences, les Dragons n’ont jamais réellement réussi à se libérer, si ce n’est en fin de match.

Les hommes de Christian Dubé ont d’ailleurs attendu d’être menés de deux buts (43e) et de se retrouver dos au mur pour enfin attaquer sans arrière-pensées. Julien Sprunger et Andreï Bykov ont uni leurs efforts pour permettre aux Dragons de recoller au score, 48 secondes seulement après le 0-2 signé Tim Bozon (43e).

Battus à deux reprises par une écurie de pointe qui emploie des outils bien plus sophistiqués que lui, FR Gottéron s’en remettra. Les Fribourgeois, eux-aussi, ont encore de la marge.

Pour les détails du match, cliquez ici.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
6 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

HockeyFan

29.11.2020 à 13:14

Le recrutement a été intelligent et les erreurs du passé (récent) ont été retenues. 2 bons gardiens, 4 blocs compétitifs, un jeu simple et rapide et un technique individuelle de haute volée. Les joueurs se trouvent facilement, donnent du plaisir et en ont! Ça se voit sur la glace! Ça nous change des têtes basses de l’année dernière et des restrictions offensives de Pelto. A Fribourg, ben....il faut juste espérer que Berra ne se blesse pas, car là?!? Quand on ne donne même pas des minutes de jeu à son 2ème gardien a 5-0, on peut se poser des questions sur ses qualités?!? 2 budgets pratiquement similaires, mais 2 orientations différentes, ça nous promet un beau championnat. Dommage de ne pas vivre ça sur place 😡