Covid-19: Un logiciel pour se tester soi-même en toussant
Publié

Covid-19Un logiciel pour se tester soi-même en toussant

Les laboratoires de l’EPFL ont mis en évidence des fréquences typiques de la toux liées au coronavirus. Une appli gratuite sortira l’année prochaine.

par
Eric Felley
L’application en voie d’achèvement à l’EPFL s’appellera CoughVid

L’application en voie d’achèvement à l’EPFL s’appellera CoughVid

DR

Se tester soi-même au Covid-19, simplement en toussant deux ou trois fois au micro de son téléphone? Cela peut paraître absurde, mais il ne s’agit pas de tester les gouttelettes qui tombent sur l’écran, mais le son typique de la toux liée à cette affection. Un laboratoire de l’EPFL arrive à bout touchant avec un système basé sur l’intelligence artificielle qui doit permettre de diagnostiquer le Covid-19 par des fréquences spécifiques. (lire aussi article du Matin du 18.10)

Fiabilité à plus de 80%

Pour mettre au point l’application «CoughVid», une intelligence artificielle a analysé actuellement le son de la toux de 25 000 volontaires, dont 2000 étaient testés positifs. Ce travail a pu se faire en ligne. Actuellement, le système rend un diagnostic dont la fiabilité dépasse les 80%, affirme sur la «RTS» le directeur du Laboratoire de Systèmes embarqués de l’EPFL, David Atienza. Les concepteurs espèrent parvenir à 30 000 enregistrements d’ici à la fin de l’année pour affiner l’application et la lancer l’année prochaine. Seul bémol, selon le monde médical, un tiers des personnes infectées, voire la moitié, n’ont pas le symptôme de la toux. L’application servira donc à dépister qu’une partie des malades.

L’EPFL n’est pas le seul institut de recherches à mettre au point une telle technologie. Le Massachusetts Institute of Technology (MIT) aux États-Unis affirmait récemment que son système d’analyse sonore était capable de détecter la quasi-totalité des cas positifs au Covid-19, y compris les cas asymptomatiques.

Votre opinion

13 commentaires