30.10.2020 à 21:00

CyclismeUn maillot à croix blanche pour finir

Malgré le contexte sanitaire, les championnats de Suisse qui n'ont pas pu se dérouler ce printemps en Valais auront bien lieu, ce samedi, en Thurgovie.

von
Robin Carrel
Sebastien Reichenbach à Fischingen l’année dernière.

Sebastien Reichenbach à Fischingen l’année dernière.

KEYSTONE

La saison cycliste, disputée en deux temps, avec une incroyable accélération ces derniers mois, touche à sa fin. Ils sont encore environ 160 professionnels à arriver gentiment au bout du Tour d'Espagne, qui se terminera dimanche prochain. Mais tout bon exercice qui se respecte ne devrait pas connaître son point final sans la distribution du maillot de championnat national et ce sera fait ce samedi à Märwil (TG), entre St-Gall et Winterthour, aussi bien chez ces dames que chez ces messieurs.

Sébastien Reichenbach a longtemps cru qu'il allait garder son paletot un an de plus, après l'annulation du championnat national, prévu sur ses terres en juin dernier et qui devait servir d'épreuve-test à feu le championnat du monde d'Aigle et Martigny. Mais le coureur de la Groupama-FDJ va finalement devoir remettre son maillot en jeu, puisqu'une bande de Thurgoviens a réussi à monter en vitesse une course ce week-end, en devant adapter le concept sanitaire, forcément, et faire sans Gino Mäder, Reto Hollenstein, Enrico Gasparotto, ni Matteo Badilatti, toujours sur le Tour d'Espagne.

Les FDJ en force

L'affiche sera tout de même intéressante, même si Marc Hirschi, le grand animateur de cette saison 2020 si bizarre, a déjà mis un terme à sa saison. La Groupama-FDJ voudra garder un maillot national qu'elle dessine toujours si bien, sans le moindre sponsor. Reichenbach sera épaulé par Stefan Küng, Kilian Frankiny et Fabian Lienhard, qui n'hésiteront surtout pas à jouer leur carte personnelle.

Ils devront composer aussi avec les ambitions des jeunes Stefan Bissegger (EF) et Johan Jacobs (Movistar) qui n'auront absolument rien à perdre, puisque sans équipier à leurs côtés. Comme Patrick Schelling (Israel Start-up Nation), de retour d'une courte suspension depuis un mois et demi. Parmi les «solistes», évoquons aussi l'ancien porteur du maillot à la croix blanche Danilo Wyss (NTT), toujours sans contrat l'année prochaine, ainsi que le dynamiteur Simon Pellaud (Androni-Sidermec), deuxième l'année dernière et qui sort d'un énorme Giro.

Les efforts de tous les favoris pourraient bien être vains, si la formation Akros-Excelsior-Thömus et la Swiss Racing Academy font régner la loi du nombre. Les premiers débarqueront en Thurgovie à dix, avec les Romands Antoine Aebi, Antoine Debons, Lois Dufaux, Robin Froidevaux, Scott Quincey et Valère Thiébaud. Les «Académistes», eux, seront au nombre de treize, avec notamment Théry Schir, Cyrille Thièry et Yannis Voisard. En tout, ils seront 79 sur la ligne de départ.

Championne en quarantaine

Chez les dames, la succession de la championne en titre est ouverte. Marlen Reusser ne sera, en effet, pas de la partie à Märwil! La Bernoise a été placée en quarantaine après un test positif au Covid-19 d'un membre de son entourage. Asymptomatique, la médaillée d’argent du récent contre-la-montre des Mondiaux a subi cette semaine un test, qui est revenu négatif, mais ne pourra pas se présenter au départ. De quoi permettre à la Genevoise Elise Chabbey de rêver en rouge et blanc?

Réponses samedi en début d'après-midi - le départ est fixé à neuf heures! -, au terme des huit tours de 10,3 km du circuit pour les femmes et des 17 boucles pour les hommes (total de 175,1 km). Le peloton masculin grimpera un dénivelé positif de quelque 2200 mètres et une bosse est placée à 3 km de l'arrivée. Autant dire que tous les profils devraient pouvoir y trouver leur compte.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
2 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Frm0902

31.10.2020 à 09:14

Bravo aux organisateurs de faire perdurer des championnats dans des conditions si difficiles

FDJ

30.10.2020 à 22:11

Victoire suisse c est certain !!