Publié

CritiqueUn Marilyn Manson poussif à Caribana

Taquin, parfois absent mais pas méchant, le chanteur n'a pas convaincu mercredi.

par
Laurent Fluckiger

La scène est digne d'un film d'épouvante. Dans un nuage de fumigènes, une silhouette fait des va-et-vient alors que hurlent les spectateurs. Riff de guitare: le croque-mitaine sort de sa planque. C'est Marilyn Manson, vêtu d'un manteau de Gestapo, le teint blafard et grimaçant. C'est parti pour une heure de rock bien solide mais durant laquelle la voix du chanteur a été poussive.

Les concerts de Marilyn Manson n'ont plus grand-chose du théâtre de Grand Guignol. Hormis quelques accessoires, comme ce micro en forme de couteau de cuisine avec lequel il mime les gestes du slasher. Et le perchoir, sur lequel il aime grimper pour interpréter «Personal Jesus», la reprise toujours efficace de Depeche Mode. Tant mieux, d'ailleurs, si la musique est l'élément essentiel. Surtout que son dernier album, «The Pale Emperor», est très bien noté par la critique et que ses guitariste, bassiste et batteur assurent. Encore faut-il que Manson assure, lui. Et c'était bien le problème, mercredi à Caribana.

Un besoin constant de faire un truc

Au début du show, il fait tournoyer son micro dans les airs, mime une pantin désarticulé et adresse quelques «fuck you» pour affirmer que c'est lui le grand méchant loup. Pourtant, plus le concert avance, plus on se rend compte que Manson a constamment besoin de faire un truc: taper du pied dans un retour, cracher de l'eau, faire tomber une bouteille juste pour embêter un roadie, aboyer dans un coin de la scène, prendre ses musiciens par le cou et bien sûr jeter son micro par terre. On pourrait le croire taquin mais on constate plutôt qu'il n'est pas à son affaire. D'ailleurs, les blancs entre les morceaux deviennent interminables et l'Américain pousse son fameux «Sweet Dreams» comme un vieillard. «You are so quiet» adresse-t-il aux 8000 spectateurs (la soirée affiche complet), comme pour leur dire qu'il ne trouve pas la solution.

On a pu lire qu'aujourd'hui Manson ne fait plus peur. Ce Marilyn distrait et pas à son affaire, si.

Ton opinion