Un match dans le match entre deux nouvelles stars

Publié

Un match dans le match entre deux nouvelles stars

Euro 2016: Et si la clé de ce France - Suisse se situait au milieu de terrain? L'affrontement entre Dimitri Payet et Granit Xhaka promet.

par
Robin Carrel
Granit Xhaka - Dimitri Payet: un match dans le match du Suisse - France de ce soir.

Granit Xhaka - Dimitri Payet: un match dans le match du Suisse - France de ce soir.

Keystone

D'un côté, un milieu défensif suisse que le monde nous envie, mais qui est pourtant décrié au pays. De l'autre, un milieu offensif donné perdu pour l'équipe de France il y a douze mois et qui éclaire désormais le jeu des Bleus. Le résultat de la partie entre Français et Suisses dépend peut-être bien de qui sortira vainqueur de ce match dans le match.

Depuis son transfert pour plus de 40 millions de francs à Arsenal, Granit Xhaka est énormément scruté par les médias, surtout anglais. Et les journalistes aiment ce qu'ils voient, lors de cet Euro 2016. Un paradoxe, car, en Suisse, le «regista» de la Nati ne fait pas l'unanimité. Il faut avouer que son poste n'est pas exactement le meilleur pour briller de mille feux. Le joueur est là pour orienter le jeu et non empiler buts et passes décisives.

Les Anglais adorent

Depuis le début de l'Euro, le Néo-Gunner touche un nombre invraisemblable de ballons. Le No 10 de la Nati a fait 116 passes contre l'Albanie (1-0) et 111 contre la Roumanie (1-1). Encore plus intéressant: Xhaka a disputé 38 duels et en a gagné en moyenne 6 sur 10. Le demi défensif a également un jeu de tête intéressant, puisqu'il a remporté un peu moins de 70% des ballons disputés dans les airs. Ça, les Anglais, ils adorent.

Dimanche soir, le Suisse aura fort à faire contre un adversaire en feu actuellement. Il risque, en effet, de se retrouver plus souvent qu'à son tour face à Dimitri Payet. Le joueur de West Ham évoluera sans doute sur le flanc gauche de l'attaque des Bleus, mais il repique quasiment systématiquement dans l'axe. Didier Deschamps, son sélectionneur, l'a même testé une mi-temps en No 10 contre l'Albanie (2-0), lors de la dernière partie de l'équipe de France.

Sortie médiatique

Détail piquant, l'ancien joueur de l'Olympique de Marseille semblait avoir perdu toutes chances de disputer cet Euro il y a une année, lors de matches amicaux qui avaient tourné au fiasco. Les Français avaient notamment été battus en Albanie (1-0) et l'attitude de Payet n'avait pas du tout plu à son coach. Il y a quelques mois, une sortie médiatique de l'ancien joueur de Nantes, Lille ou encore Saint-Étienne semblait même avoir définitivement creusé le fossé entre lui et sa sélection. Mais ça, c'était avant.

A force de coups de patte magiques en Premier League, Payet a forcé son destin. Et Deschamps est assez intelligent pour savoir passer l'éponge, lorsqu'il s'agit d'un élément à même de l'emmener vers les sommets. Du coup, l'ailier gauche de West Ham s'est imposé comme une évidence et a rendu sur le pré la confiance que son sélectionneur lui a témoigné. C'est lui qui a fait gagner les siens contre la Roumanie d'un tir splendide et c'est encore lui qui a assuré le succès contre l'Albanie.

Au tour de Xhaka d'essayer de stopper un homme qu'il retrouvera en championnat au mois de décembre.

Ton opinion