Football en Angleterre – Un match nul de folie qui fait les affaires de City
Publié

Football en AngleterreUn match nul de folie qui fait les affaires de City

Au terme d’un superbe duel, Chelsea et Liverpool ont dû partager les points (2-2). Les Mancuniens s’échappent en tête du classement.

Trent Alexander-Arnold, à droite, et Cesar Azpilicueta ont fait vibrer les fans de football, dimanche à Stamford Bridge.

Trent Alexander-Arnold, à droite, et Cesar Azpilicueta ont fait vibrer les fans de football, dimanche à Stamford Bridge.

REUTERS

Un choc, des buts, mais un match nul qui n’arrange personne: comme au match aller, Chelsea et Liverpool n’ont pas pu se départager (2-2), dimanche à Stamford Bridge, lors de la 21e journée du Championnat d’Angleterre.

Ce résultat donne encore un peu plus d’espace à Manchester City en tête du classement. La formation de Pep Guardiola, victorieuse in extremis samedi à l’Emirates contre Arsenal (2-1), compte maintenant dix points d’avance sur Chelsea, et onze sur Liverpool, qui a un match de plus à jouer.

Des regrets

Les Reds peuvent nourrir plus de regrets que leurs adversaires, après avoir mené 2-0 à la demi-heure de jeu, et semblés imprenables jusqu’à l’approche de la mi-temps. Mais c’est du côté de Chelsea que l’ambiance risque d’être la plus lourde dans les prochains jours.

Les Blues confirment en effet leurs difficultés face aux grosses cylindrées, puisqu’ils n’ont pris que trois points sur quinze contre City, Liverpool et Manchester United cette saison. Leur dernière victoire probante en championnat remonte au mois de mai dernier, à l’Etihad Stadium, contre Manchester City (2-1). Trop peu pour le champion d’Europe en titre.

Leur prochain match de championnat sera celui de la toute dernière chance pour la course au titre, puisqu’il aura lieu justement à l’Etihad Stadium, contre le leader, qui reste sur onze victoires consécutives.

Un départ en fanfare

Thomas Tuchel devra d’ici là régler le différend avec son avant-centre Romelu Lukaku, écarté de ce choc pour avoir exprimé son mécontentement sur sa situation. L’entraîneur allemand devra aussi certainement répondre aux critiques sur un tel sacrifice pour un match aussi crucial, au moment où son meilleur attaquant revenait au premier plan, avec deux buts en deux matches.

La première période a été moins spectaculaire que le score le laissait paraître, avec quatre buts marqués en seulement cinq occasions franches des deux côtés.

Sans son entraîneur Jürgen Klopp, à l’isolement après un contrôle positif au Covid-19, Liverpool semblait avoir plié la rencontre dès la demi-heure de jeu, avec un premier but de Sadio Mané à la suite d’une mauvaise intervention de Chalobah (9e, 1-0), puis une nouvelle réalisation de Mohamed Salah, bien lancé par Alexander-Arnold, et qui a effacé Marcos Alonso d’une imparable feinte de corps avant d’ajuster Édouard Mendy (26e, 2-0).

Chef-d’œuvre signé Kovacic

L’expression offensive des Blues a été totalement inhibée durant l’essentiel de la première période, où ils n’ont pas réussi à construire une seule action aboutie. Leur seule occasion, à la septième minute, a été la conséquence d’une imprécision d’Alexander-Arnold.

La réduction du score, sur une volée splendide de Mateo Kovacic (42e, 2-1), puis l’égalisation de Christian Pulisic, bien lancé par Kanté, ont tenu du miracle (45e+1, 2-2).

Les deux formations ont fait jeu égal en seconde période, avec un rythme débridé dans le premier quart d’heure – occasions pour Marcos Alonso à la 51e, Pulisic à la 62e côté Chelsea, Salah à la 57e et Mané à la 58e côté Liverpool. Elles se sont ensuite mutuellement contrôlées jusqu’à la fin de la rencontre, malgré la mauvaise affaire que constitue ce résultat dans la course au titre.

Jet de bouteille à Leeds

Le match était aussi l’occasion pour la Premier League de réintroduire, à titre d’essai, une tribune sans place assise dans un choc du championnat anglais pour la première fois depuis 1994, et le match s’est déroulé sans incident.

En revanche, le défenseur de Burnley Matt Lowton a reçu une bouteille en plein visage, jetée depuis les tribunes alors que son équipe célébrait le but de l’ancien Lyonnais Maxwell Cornet, lors de la défaite 3-1 à Leeds en amont du choc entre Blues et Reds.

(AFP)

Votre opinion