Parlement – Un mémorial pour les victimes du nazisme sera créé en Suisse

Publié

ParlementUn mémorial pour les victimes du nazisme sera créé en Suisse

Le Conseil des États a tacitement accepté une motion UDC qui réclamait un lieu de commémoration pour les victimes du national-socialisme.

par
Christine Talos
Les Suisses auront aussi un monument en mémoire des victimes de la Deuxième Guerre mondiale.

Les Suisses auront aussi un monument en mémoire des victimes de la Deuxième Guerre mondiale.

AFP

Le Conseil fédéral devra créer en Suisse un lieu de commémoration officiel des victimes du nazisme. Le Conseil des États a accepté en ce sens une motion déposée en mars 2021 par le conseiller national UDC Alfred Heer. Le texte avait déjà passé la rampe du National en juin dernier.

La catastrophe causée par le nazisme et son effet sur la Suisse risquent de tomber dans l’oubli, redoutait le motionnaire dans son texte. «Le temps passe et le nombre des témoins de cette époque ne cesse de diminuer. Or il est indéniable qu’il faut garder cet épisode de l’histoire en mémoire.» Les générations futures doivent également savoir ce qui s’est passé afin de pouvoir prendre conscience de la fragilité de la démocratie et de l’État de droit et à quoi le racisme et la discrimination peuvent conduire, estimait-il.

«Empêcher de telles atrocités à l’avenir»

«Les jeunes générations ne connaissent la Deuxième Guerre mondiale qu’à travers les cours d’histoire, il est donc nécessaire de garder ce chapitre historique dans la mémoire collective», a abondé Daniel Jositsch (PS/ZH) au nom de la commission. «D’autant que le conflit en Ukraine donne une nouvelle résonance à cette motion», a renchéri Daniel Fässler (Centre/AI).

Le Conseil fédéral soutenait la motion. «Lorsque nous nous souvenons des horreurs du national-socialisme et de l’holocauste, nous le faisons pour les millions de personnes qui ont été assassinées mais aussi pour les survivants et pour nous-mêmes», a rappelé le président de la Confédération Ignazio Cassis. «Ce n’est qu’en comprenant comment de telles choses ont pu se produire que nous pourrons empêcher de telles atrocités à l’avenir».

À noter que la semaine prochaine, le National devra lui débattre d’une motion similaire déposée par le sénateur Daniel Jositsch (PS/ZH) et acceptée en juin dernier par le Conseil des États.

Ton opinion