Melilla (Espagne): Un migrant franchit en parapente une palissade ultra-sécurisée

Publié

Melilla (Espagne) Un migrant franchit en parapente une palissade ultra-sécurisée

Un migrant est parvenu à rentrer jeudi dans l’enclave espagnole de Melilla depuis le Maroc voisin en parapente, a-t-on appris vendredi auprès des autorités espagnoles. 

La frontière entre le Maroc et l’enclave espagnole de Melilla (image d’archives). 

La frontière entre le Maroc et l’enclave espagnole de Melilla (image d’archives). 

REUTERS

«Vers 18h15, deux personnes qui circulaient en voiture (à Melilla) ont vu une personne en parapente» survoler la haute barrière ultra-sécurisée séparant l’enclave du Maroc et rentrer à Melilla, a indiqué à l’AFP un porte-parole de la préfecture de l’enclave. Ces deux personnes ont «prévenu la Garde civile» mais ce «migrant n’a pas pu être localisé» pour le moment, a-t-il ajouté. Selon ce porte-parole, c’est «la première fois» qu’un migrant entre à Melilla en parapente. 

Frontière ultra-sécurisée

Situées sur la côte nord du Maroc, les petites enclaves de Melilla et de Ceuta constituent les deux seules frontières de l’UE sur le continent africain. Les barrières grillagées de plusieurs mètres de haut, équipées de caméras et de miradors, qui marquent la frontière entre le Maroc et ces enclaves font régulièrement l’objet de tentatives de franchissement parfois mortelles. 

Lourd bilan

Le 24 juin dernier, au moins 23 migrants ont péri en tentant de pénétrer à Melilla, le bilan humain le plus lourd jamais enregistré lors des tentatives d’intrusion de migrants dans l’une des deux enclaves espagnoles. Cette tragédie avait provoqué l’indignation internationale, l’ONU dénonçant un «usage excessif de la force» de la part des autorités marocaines et espagnoles.

Des migrants tentent parfois aussi de rentrer à la nage dans ces enclaves depuis les localités marocaines voisines. 

Ne ratez plus aucune info

Pour rester informé(e) sur vos thématiques préférées et ne rien manquer de l’actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque jour, directement dans votre boite mail, l'essentiel des infos de la journée.

(AFP)

Ton opinion

3 commentaires