Yémen: Un missile rebelle abattu par la coalition, un mort
Publié

YémenUn missile rebelle abattu par la coalition, un mort

La coalition a abattu mercredi un missile tiré par les rebelles houthis, tuant un Yéménite et blessant 11 personnes.

1 / 150
Afin de prévenir la propagation de la pandémie, la coalition militaire menée Ryad observera un arrêt des combats dès jeudi. (7 avril 2020)

Afin de prévenir la propagation de la pandémie, la coalition militaire menée Ryad observera un arrêt des combats dès jeudi. (7 avril 2020)

AFP
La coalition menée par l'Arabie saoudite a visé lundi des sites de missiles balistiques et de drones de rebelles houthis à Sanaa. (30 mars 2020)

La coalition menée par l'Arabie saoudite a visé lundi des sites de missiles balistiques et de drones de rebelles houthis à Sanaa. (30 mars 2020)

AFP
La guerre au Yémen a un «impact dévastateur» sur la santé mentale des enfants, selon l'ONG Save the Children. (23 mars 2020)

La guerre au Yémen a un «impact dévastateur» sur la santé mentale des enfants, selon l'ONG Save the Children. (23 mars 2020)

AFP

L'Arabie saoudite a abattu mercredi un missile tiré par les rebelles houthis du Yémen. Les débris de l'engin ont tué un Yéménite et ont blessé onze autres personnes, a annoncé la coalition sous commandement saoudien.

Le missile balistique a été tiré depuis la province d'Amran, dans le nord du Yémen, vers la ville de Jizan, dans le sud de l'Arabie, selon un communiqué de la coalition arabe publié par l'agence de presse officielle Saudi Press Agency (SPA). «Des débris du missile intercepté se sont éparpillés sur des zones habitées, tuant un Yéménite et blessant onze autres civils», a indiqué l'agence.

Les rebelles Houthis, soutenus par l'Iran, ont multiplié ces derniers mois les attaques de missiles contre l'Arabie saoudite, qui dit en général qu'elle intercepte ces projectiles. Le tir effectué mercredi porte à 165 le nombre des missiles lancés par les rebelles depuis 2015, selon la coalition.

Crise humanitaire

C'est en 2015 que cette coalition dirigée par Ryad est intervenue pour soutenir le gouvernement du Yémen contre les rebelles Houthis. En 2014, les rebelles se sont emparés de Sanaa, la capitale du Yémen, et ont pris le contrôle de la plus grande partie du nord du pays et de plusieurs ports yéménites sur la mer Rouge.

L'Arabie saoudite, les Emirats arabes unis et leurs alliés sont intervenus en mars 2015 pour chasser les Houthis et remettre au pouvoir le gouvernement internationalement reconnu. Ryad accuse Téhéran, son rival régional, de fournir des missiles balistiques aux Houthis, ce que l'Iran dément.

La guerre au Yémen a fait environ 10'000 morts. Elle a déclenché une crise humanitaire qui est selon l'ONU la plus grave actuellement dans le monde.

(ats)

Votre opinion