Nendaz (VS): Une grosse avalanche fait un mort et un blessé
Publié

Nendaz (VS)Une grosse avalanche fait un mort et un blessé

Samedi, vers midi, une importante coulée de neige est survenue en dehors des pistes, sur la commune valaisanne de Nendaz. Un guide de 56 ans a perdu la vie. L’un de ses clients a été blessé.

1 / 2
Une avalanche s’est déclenchée dans le secteur de Chassoure, à Nendaz (VS), samedi, vers midi.

Une avalanche s’est déclenchée dans le secteur de Chassoure, à Nendaz (VS), samedi, vers midi.

Police cantonale valaisanne
L’avalanche était particulièrement grande. Elle mesurait 900 mètres de long pour 300 mètres de large. Elle a fait une victime, un guide de 56 ans, et un blessé.

L’avalanche était particulièrement grande. Elle mesurait 900 mètres de long pour 300 mètres de large. Elle a fait une victime, un guide de 56 ans, et un blessé.

Police cantonale valaisanne

Samedi, une grosse avalanche s’est déclenchée dans le secteur de Chassoure, à Nendaz (VS), en dehors des pistes sécurisées. À 12h20, trois skieurs accompagnés d’un guide évoluaient en hors-piste. À un moment donné, pour des raisons que l’enquête devra déterminer, le guide et un de ses clients ont été emportés par une avalanche qui s’est déclenchée à une altitude de 2700 mètres.

D’autres skieurs, témoins de l’événement, ont immédiatement appelé les secours, selon un communiqué de la police cantonale valaisanne. Après avoir été dégagées, les deux victimes ont été héliportées à l’hôpital de Sion.

Le client du guide est un Vaudois âgé de 60 ans, domicilié dans le canton de Vaud. Ses jours ne sont pas en danger. En revanche, le guide, un Valaisan âgé de 56 ans, domicilié dans le Valais central, est décédé à l’hôpital de Sion. Le Ministère public a ouvert une enquête.

Une avalanche de 300 mètres de large

L’avalanche qui s’est produite était particulièrement grande avec une longueur de plus de 900 mètres et d’une largeur de 300 mètres.

La police rappelle encore une fois la situation extrêmement critique sur le front des avalanches et, selon l’Institut de l’étude de la neige et des avalanches SLF, la composition du manteau neigeux est cette année particulièrement exceptionnelle. Le danger est invisible. Chaque chute de neige ou déplacement neigeux par le vent fait durer, voire augmenter le risque d’avalanche.

(comm/cbx)

Votre opinion