Actualisé

IncroyableUn mouchard américain équipera les Gripen suisses

L’affaire de la NSA n’a pas eu d’effet dissuasif.

par
Titus Plattner
Un boîtier de la société américaine Rockwell Collins doit équiper les Gripen que le Conseil fédéral veut acheter pour 3,1 milliards. Mais les Suisses n’auront pas accès au code source de ce module «certifié par la NSA».

Un boîtier de la société américaine Rockwell Collins doit équiper les Gripen que le Conseil fédéral veut acheter pour 3,1 milliards. Mais les Suisses n’auront pas accès au code source de ce module «certifié par la NSA».

Michael Buholzer, Reuters

La sécurité des communications des futurs Gripen E pourrait être gravement compromise. L’été passé encore, la société bernoise Roschi Rohde & Schwarz, à la pointe dans le domaine de la cryptographie, devait fournir le module radio des nouveaux avions suisses. Mais, tout à coup, Saab a décidé de confier cette partie de l’appareil à l’entreprise américaine Rockell Collins, très proche du Département de la défense américain. Problème: les Suisses n’auront pas accès au code source et ne pourront pas garantir que le module n’a pas de porte dérobée pour tout déchiffrer. «Avec les Américains, il serait surprenant qu’il n’y ait pas de backdoors», s’inquiète Richard Morva, le président de Swiss Crows, l’association suisse des spécialistes de la guerre électronique.

Votre opinion