17.04.2013 à 11:42

BuzzUn mystérieux «mobile» filmé en 1938

Des passionnés scrutent les images du passé à la recherche de gadgets technologiques. La preuve selon eux que le voyage dans le temps est une réalité. Best of.

Parmi les «mèmes» qui captent régulièrement l’attention des internautes, les voyages temporels sont une catégorie à part. On ne compte plus le nombre de photos ou de séquences filmées datant du début du XXe siècle, où un personnage semble tenir à son oreille… un téléphone portable.

Fantasme geek ou théorie du complot? Certains voient dans ces images la preuve indubitable qu’il est possible de voyager dans le temps. D’autres, sous des allures plus rationnelles, trollent la bouche en cœur. C’est le cas de l’internaute au pseudo de planetcheck.

Fin mars, il a affirmé dans un commentaire déposé sous une vidéo de «voyage dans le temps» que la protagoniste de la séquence n’était autre que sa grand-mère. Et que oui, en 1938, celle-ci testait bel et bien un prototype de téléphone portable, relégué ensuite aux oubliettes par son employeur de l’époque, l’entreprise DuPont.

L’avis de l’expert

L’affaire a fait grand bruit, déchirant la communauté YouTube. Au point que le site américain Huffington Post a consulté un spécialiste des légendes urbaines.

Pour Mike Mikelson, il est difficile de conclure quoi que soit de ce genre de vidéos. «Vous pouvez prendre n’importe quelle séquence des années 40 montrant une personne tenant un objet sur le côté de son visage et dire qu’il s’agit d’un voyageur temporel utilisant un téléphone mobile, décode l’expert. La résolution n’est pas assez bonne pour déterminer ce que tiennent les gens. Il peut s’agit d’un mouchoir, d’un appareil auditif ou n’importe quoi d’autre.» Pour lui, il n’est pas exclu que DuPont ait testé dans ces années d’avant-guerre un prototype de talkie-walkie, mais les ingénieurs l’auraient-ils confié à une ouvrière?

Peu importe. Ces séquences de «mobiles vintage» nous renseignent surtout sur la place incontournable des téléphones portables dans notre monde contemporain. La question du «Comment faisait-on avant?» s'estompe dans l'esprit des nouvelles générations qui ont grandi avec cette technologie.

(SK)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!