Publié

ExploitUn nageur grison boucle en 44 jours sa descente du Rhin

Au terme d'un périple qui avait débuté dans son canton le 7 juillet à la source du Rhin, le Grison Ernst Bromeis a bouclé en 44 jours à Rotterdam (Pays-Bas) sa descente du fleuve à la nage.

Ernst Bromeis a réussi sa descente du Rhin à la nage à la deuxième tentative.

Ernst Bromeis a réussi sa descente du Rhin à la nage à la deuxième tentative.

Keystone

Le Grison Ernst Bromeis a terminé sa descente du Rhin à la nage en 44 jours. Il est arrivé mercredi peu avant 11h00 à l'embouchure du fleuve dans la Mer du Nord après avoir nagé 1247 kilomètres. Il avait commencé son périple le 7 juillet à la source du Rhin, dans les Grisons.

Le but de cette expédition est de promouvoir un usage durable de l'eau, ainsi que le droit à un accès libre à de l'eau propre, a indiqué mercredi le service de presse du nageur.

Ernst Bromeis a effectué le parcours sans moyen de transport. Les tronçons où il ne pouvait pas nager ou n'était pas autorisé à nager ont été effectués à pied. Tout au long du parcours, il a lutté contre l'eau froide, de mauvaises conditions météorologiques et un niveau élevé du Rhin.

Moins de 10 degrés

De la source du Rhin jusqu'au lac de Constance, le sportif a nagé cinq jours dans une eau dont la température était inférieure à 10 degrés. Dans le lac, il a dû lutter contre des vents violents. Il a ensuite été bloqué par la montée du niveau du fleuve peu avant d'atteindre Bâle.

Il a ensuite été bloqué une semaine près de Baden-Baden (D). Puis il a marché 65km, car un tronçon du fleuve était interdit pour les nageurs. Arrivé aux Pays-Bas, il a encore fait face à de forts vents. Mardi, il a encore dû marcher 30km à partir de Rotterdam, car il est trop dangereux de nager dans cette zone à cause de la navigation. Au total, Ernst Bromeis a marché environ 200km.

Un navire de patrouille du port de Rotterdam, décoré avec un drapeau grison, a accompagné le nageur dans ses derniers kilomètres jusqu'à l'embouchure du Rhin dans la Mer du Nord. «Après cette longue expédition, pouvoir nager dans la mer a été l'accomplissement d'un rêve», a déclaré le nageur.

Deuxième tentative

C'était la deuxième tentative d'Ernst Bromeis. En mai 2012, le Grison était parvenu jusqu'à Breisach (D), une ville allemande située à une soixantaine de kilomètres au nord de Bâle. Il avait alors dû mettre un terme à son défi en raison de problèmes de santé causés par les températures trop basses du fleuve.

Pour cette deuxième expédition, le sportif était accompagné par un canoéiste, un logisticien, un capitaine de bateau sur le Rhin et un cinéaste qui a réalisé un documentaire sur l'expédition.

«Ambassadeur de l'eau»

Ernst Bromeis est un «ambassadeur de l'eau» depuis 2007, année du lancement de sa campagne «Blaues Wunder» (Miracle bleu). En 2008, il a traversé à la nage 200 lacs du canton des Grisons. En 2010, il a fait de même avec le plus grand lac de chaque canton.

Un professeur de chimie allemand, Andreas Fath, s'est aussi lancé dans la descente du Rhin à la nage le 24 juillet. Le chimiste de 49 ans veut profiter de la publicité autour de son défi pour récolter 100'000 euros (120'000 francs environ) destinés à acheter un appareil d'analyse et faire avancer la recherche sur la qualité et la protection des eaux du Rhin.

En 1969, l'Allemand Klaus Pechstein a fait la descente du Rhin à la nage depuis Ilanz (GR). Il s'agit de la première ville traversée par le Rhin, 57km en aval de la source du Rhin.

(ats)

Ton opinion