Publié

Trafic de drogueUn narco-tunnel «sophistiqué» entre les USA et le Mexique

Jeudi, un tunnel équipé de rails, d'un système électrique et de conduits d'aération a été découvert. De la marijuana et de la cocaïne transitaient par là.

1 / 4
A Tijuana, les autorités mexicaines ont précisé que l'accès au tunnel côté mexicain se faisait par un escalier en métal descendant à 20 mètres de profondeur.

A Tijuana, les autorités mexicaines ont précisé que l'accès au tunnel côté mexicain se faisait par un escalier en métal descendant à 20 mètres de profondeur.

Keystone
Le tunnel, équipé d'un système électrique, de conduits d'aération et de rails, a été fermé mercredi soir.

Le tunnel, équipé d'un système électrique, de conduits d'aération et de rails, a été fermé mercredi soir.

Keystone
Il a été découvert non loin de la frontière entre San Diego et Tijuana.

Il a été découvert non loin de la frontière entre San Diego et Tijuana.

Keystone

Les autorités américaines et mexicaines ont déclaré jeudi avoir découvert un nouveau tunnel «sophistiqué» sous leur frontière commune, destiné à transporter de la drogue entre les deux pays.

Le tunnel, équipé d'un système électrique, de conduits d'aération et de rails, a été fermé mercredi soir après sa découverte non loin de la frontière entre San Diego et Tijuana. Trois personnes ont été arrêtées et les autorités ont saisi plus de huit tonnes de marijuana et près de 150 kg de cocaïne. L'agence américaine de l'immigration et des douanes (ICE) a affirmé que c'était la première fois que de la cocaïne était trouvée dans ce genre de tunnels.

A Tijuana, les autorités mexicaines ont précisé que l'accès au tunnel côté mexicain se faisait par un escalier en métal descendant à 20 mètres de profondeur. Les forces de l'ordre américaines ont indiqué pour leur part que le tunnel faisait plus de 500 mètres de long, 1,20 mètre de haut et 90cm de large et que compte tenu de sa sophistication, il aurait été conçu par des architectes et des ingénieurs.

«Supertunnels» déjà découverts

Huit tunnels de ce type ont été découverts depuis 2006, ont-elles souligné lors d'une conférence de presse à San Diego. Côté mexicain, la sortie du tunnel est située dans un bâtiment construit à 80 mètres de la frontière, a noté une source policière sous couvert d'anonymat.

«C'est sophistiqué», a ajouté cette source, expliquant que la drogue était transportée sur les rails, dans des wagonnets pilotés électroniquement. Laura Duffy, procureure du district de Californie du Sud, a déclaré lors d'un point de presse que deux «supertunnels» comparables avaient été découverts en 2011. Elle a lancé, à l'adresse des cartels: «Si vous creusez ces tunnels, nous allons les trouver, et une fois trouvés, nous les détruirons».

En cas de condamnation, chacune des personnes arrêtées risque une peine de prison allant de 10 ans à la perpétuité, a précisé Mme Duffy.Selon Bill Sherman, de l'agence fédérale antidrogue, «pas un gramme de drogue n'a pu transiter par le tunnel». «Les routes traditionnelles (des cartels) sont désormais bloquées. (Les cartels) sont désespérés. Ils feraient n'importe quoi pour pouvoir entrer aux Etats-Unis», a-t-il dit.Des tunnels de ce type sont régulièrement découverts à la frontière américano-mexicaine.

Selon les autorités, ils sont utilisés pour faire passer de la drogue et des migrants.Les violences liées à la drogue auraient coûté la vie à 70.000 personnes au Mexique depuis 2006, date à laquelle l'armée du pays a été déployée pour combattre les cartels.

(AFP)

Votre opinion