Jura: Un nid de guêpes gros comme ça, ça fait peur!
Publié

JuraUn nid de guêpes gros comme ça, ça fait peur!

Craignant des frelons, un habitant de Charmoille s’est débarrassé d’une colonie, auscultée par l’entomologiste Lukas Seehausen.

par
Vincent Donzé
1 / 8
Lukas Seehausen n’avait jamais ausculté un si gros nid de guêpes.

Lukas Seehausen n’avait jamais ausculté un si gros nid de guêpes.

Cabi
Le nid inquiétant a été découvert dans un grenier de Charmoille (JU), en Ajoie.

Le nid inquiétant a été découvert dans un grenier de Charmoille (JU), en Ajoie.

DR
Ses dimensions: 56 cm de haut et jusqu’à 52 cm de diamètre.

Ses dimensions: 56 cm de haut et jusqu’à 52 cm de diamètre.

Cabi

Pour un nid de guêpes, ses dimensions sont impressionnantes: une hauteur de 56 centimètres et un diamètre maximal de 52 centimètres. Celui qui l’a découvert dans son grenier à Charmoille (JU) craignait un nid de frelons asiatiques, raison pour laquelle il a demandé de l’aide au Centre international pour l’agriculture et les sciences biologiques (Cabi), à Delémont.

Après analyse, «Le Quotidien Jurassien» a révélé il s’agit d’un nid de guêpes indigènes: la «Vespula germanica». Un avis partagé par le désinfestateur Patrick Sauvain, qui affirme avoir déjà découvert dans sa carrière un nid de 150 centimètres derrière une poutraison.

«Les nids de guêpes sont généralement plus grands que les nids de frelons, lesquels sont plus réguliers au niveau de la taille», assure Patrick Sauvain. Mais comme les cellules des guêpes sont plus petites, elles sont plus nombreuses que les frelons dans un nid de même format.

L’entomologiste Lukas Seehausen a découpé le nid fait de milliers de cellules réparties sur huit étages. Aucune activité ne s’y déroulait en hiver, mais le scientifique a découvert des adultes et quelques pupes qui suivent l’état larvaire.

Le nid est fabriqué avec du papier, mélange de bois et de salive.

Le nid est fabriqué avec du papier, mélange de bois et de salive.

DR

Avec le redoux du week-end dernier, les guêpes sont-elles excitées? «Non! C’est trop tôt dans la saison: les guêpes ne trouveraient rien à manger pour nourrir les larves. S’il fait très beau, certaines guêpes peuvent devenir actives, mais les nuits sont encore trop froides: elles mourraient», répond Lukas Seehausen.

Le nid de Charmoille sera-t-il conservé, maintenant qu’il est découpé? «Non, les champignons l’ont déjà attaqué. Il est beau, mais comme il va pourrir: on va le jeter!» indique Lukas Seehausen.

Votre opinion