Etats-Unis - Un nombre «sans précédent» de migrants tente d’entrer illégalement
Publié

États-UnisUn nombre «sans précédent» de migrants tente d’entrer illégalement

En juillet, plus de 200’000 migrants ont essayé de rejoindre le territoire américain depuis le Mexique.

À la frontière américano-mexicaine, le 22 juillet 2021.

À la frontière américano-mexicaine, le 22 juillet 2021.

AFP

Plus de 200’000 migrants ont été appréhendés en juillet en tentant d’entrer illégalement aux États-Unis par le Mexique, un nombre «sans précédent», ont indiqué les autorités américaines. «Nous faisons face à un nombre sans précédent de migrants entre les points d’entrée de notre frontière sud», a affirmé le ministre américain de la Sécurité intérieure, Alejandro Mayorkas, lors d’une conférence de presse au Texas jeudi. «La situation à la frontière est l’un des défis les plus complexes auquel nous sommes confrontés. Elle est complexe, évolutive et concerne des personnes vulnérables en pleine pandémie mondiale», a-t-il ajouté.

Plus de 200’000 migrants ont essayé d’entrer illégalement aux États-Unis en juillet selon les données des services des douanes et des gardes-frontières américains (CPB). Le nombre d’enfants non-accompagnés arrêtés à la frontière a par ailleurs augmenté de 24% en juillet par rapport au mois précédent avec 18’962 mineurs sans papiers enregistrés, selon les CPB. Ces chiffres constituent un changement par rapport aux tendances saisonnières. La chaleur étouffante de l’été conduit habituellement à une baisse du nombre de migrants tentant de traverser illégalement la frontière.

La hausse du nombre d’expulsions pendant la pandémie explique en partie ces nombres très élevés avec de nombreux migrants faisant plusieurs tentatives pour entrer aux États-Unis, détaillent les gardes-frontières, dans un communiqué. L’afflux de migrants vers les États-Unis avait marqué un déclin au début de la pandémie de Covid-19 puis a commencé à reprendre en 2020 avant de connaître une flambée depuis l’arrivée de Joe Biden à la Maison-Blanche.

(AFP)

Votre opinion