05.12.2019 à 14:32

Un nouveau centre pour les paraplégiques

Science

Une plateforme appelée «NeuroRestore», composée de médecins et chercheurs, a été créée pour aider les paraplégiques à retrouver leurs fonctions neurologiques.

Une nouvelle plateforme scientifique travaillant sur des approches visant au rétablissement des fonctions neurologiques a vu le jour. «NeuroRestore» réunit des ingénieurs, médecins et chercheurs de l'EPFL, du CHUV, de l'UNIL avec le soutien de la fondation Defitech.

A la tête de l'entité, le neuroscientifique de l'EPFL Grégoire Courtine et la neurochirurgienne du CHUV Jocelyne Bloch, célèbres pour être parvenus à faire remarcher des paraplégiques souffrant de traumatismes de la moelle épinière. Ils sont entourés de chercheurs, ingénieurs et médecins spécialisés dans la neuroréhabilitation et les neurotechnologies, selon un communiqué de l'EPFL publié jeudi.

«L'interdisciplinarité est plus qu'une force, elle est essentielle», explique Grégoire Courtine à Keystone-ATS. «Un chercheur dans son coin peut trouver des mécanismes fondamentaux, mais il ne peut pas développer de nouvelles thérapies et les appliquer sur des patients».

Cinquante pros

L'équipe, composée d'une cinquantaine de personnes, veut aussi développer les traitements neurochirurgicaux pour les patients atteints de Parkinson ou souffrant de troubles neurologiques suite à un accident vasculaire cérébral ou un traumatisme crânien.

«On va continuer ce qu'on fait déjà, mais mieux. On aura plus de monde, on aura plus de moyens pour aller plus vite», se réjouit Jocelyne Bloch.

Ce que les partenaires nomment un nouveau centre veut rendre plus accessibles au plus grand nombre les démarches initiées par les deux professeurs. Leurs recherches, publiées dans Nature, ont notamment permis à huit patients paraplégiques de faire quelques pas sans assistance.

Reste que les différents spécialistes continuent d'oeuvrer sur des sites dispersés: Lausanne, Sion ou Genève. Ils sont notamment soutenus par la Fondation Defitech, créée par Daniel Borel, fondateur de la société Logitech, et son épouse qui ont augmenté leur contribution. Ils verseront désormais un million de francs par année pendant cinq ans.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!