26.10.2018 à 11:07

MotocyclismeUn nouveau partenaire pour le «Team Suisse»

Aux prises avec de sérieux problèmes de liquidités – doux euphémisme -, le manager fribourgeois Frédéric Corminboeuf aurait trouvé un sauveur.

par
Jean-Claude Schertenleib, Phillip Island (Aus)

Fred Corminboeuf serait sur le point d’annoncer qu’il a conclu un accord avec un nouveau partenaire. Une bonne nouvelle pour lui, à l’heure où l’on apprend que la liste de prestataires de différents services qui attendent d’être payés continue de se noircir. Le manager suisse ne cache plus ses problèmes actuels de liquidités, mais il continue d’affirmer que tout sera bientôt réglé.

Qui est ce mystérieux sauveur? Selon nos informations, il s’agirait de M. Eitan Butbul, CEO de APEX Motorsport Agency, une agence de promotion basée en Californie qui représente notamment les intérêts du futur pilote de la structure de Corminboeuf, Joe Roberts. Cette agence se décrit également, sur son compte Facebook, comme: «Sponsor et partenaire du team LCR Honda MotoGP, expert dans l’expérience VIP pour les fans israéliens de MotoGP, à qui nous proposons des packages personnalisés VIP sur les GP, soit de manière individuelle, soit pour de petits groupes. Notre offre prévoit un accompagnement pendant tout le week-end par un guide israélien, avec accès à l’hospitality.

On ne sait en revanche toujours pas la marque des châssis qu’utiliseront l’an prochain Joe Roberts et Iker Lecuona; toujours selon nos informations, cela ne devrait plus être des KTM.

----------

NOMBREUSES CHUTES, CRUTCHLOW SE FRACTURE UNE CHEVILLE

Les chutes ont été nombreuses en cette première journée d’essais (24). Avec une victime de choix: brillant deuxième du GP du Japon MotoGP, il y a une semaine, le Britannique Cal Crutchlow est tombé à grande vitesse cet après-midi. Il a tenté de se relever, avant de se coucher dans le bac à sable et d’être évacué sur une civière. Le verdict est sévère: deux malléoles et la partie antérieure de son tibia droit sont fracturées. Crutchlow a été immédiatement opéré.

----------

LÜTHI: «JE NE PEUX PAS REVENIR EN ARRIÈRE»

Thomas Lüthi a-t-il fait le mauvais choix en acceptant un guidon en MotoGP, sans la garantie d’avoir une seconde chance? «Je ne peux pas revenir en arrière. Un pilote à qui on propose de rouler en MotoGP ne peut pas refuser. Alors, bien sûr, avec une seule année garantie, il y avait un gros risque. Je l’ai pris. Dans cette catégorie, l’expérience est primordiale, celle du pilote, mais aussi celle de son équipe. Et puis, le niveau est tellement élevé! Quand on lit les résultats, on peut avoir l’impression que je suis «à la rue», ce n’est pas le cas. Ma progression n’a pas été assez importante au cours de l’année, c’est un fait. Qui s’explique par plusieurs raisons. Ce matin, je me sentais bien, mon rythme était intéressant; malheureusement, pour la seconde séance d’essais libres, nous sommes partis dans une mauvaise direction; j’ai certes gagné une demi-seconde, mais ce n’est toujours pas suffisant.»

----------

LA GAFFE DE STEFANO NEPA

Le jeune Italien Stefano Nepa a rejoint le team CIP d’Alain Bronec - la structure qui avait permis à Dominique Aegerter de faire ses premiers pas en Moto2, en 2010 – en cours de saison. Pour sa découverte de Phillip Island, il a été servi: victime d’un lroblème mécanique, il a repris la piste sans vérifier l’état de sa moto, qui perdait de l’huile. Comme la pluie est survenue au même instant, le drapeau rouge a dû être présenté après 6'30'' de la première séance d’essais libres de ce GP. Les hommes de piste ont eu besoin de plus de deux heures pour nettoyer la trajectoire et, pour cette faute, Nepa a été privé de la séance d’essais de l’après-midi.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!