Renforcement du dispositif: Un nouveau poste de police mobile à Lausanne

Publié

Renforcement du dispositifUn nouveau poste de police mobile à Lausanne

Un van noir et rouge se déplacera dans les quartiers lausannois, dans des secteurs où des incivilités ou des nuisances sonores ont été constatées. Il y sera même possible d’y déposer une plainte pénale.

Le nouveau van est équipé pour enregistrer une plainte pénale.

Le nouveau van est équipé pour enregistrer une plainte pénale.

KEYSTONE/JEAN-CHRISTOPHE BOTT

La police de Lausanne dispose d’un nouveau poste de police mobile. Ce van noir et rouge se déplacera dans les quartiers afin d’aller à la rencontre des habitants. Il sera possible d’y obtenir des renseignements ou de déposer une plainte pénale. Il stationnera la semaine prochaine à Entrebois.

Le concept de poste de police mobile existe depuis 2014 à Lausanne. L’expérience menée jusqu’ici a montré que sa présence – et sa visibilité – permet de détecter et de traiter plus rapidement certaines problématiques sécuritaires, explique mercredi la ville.

Grand nombre de prestations

Le nouveau van pourra être engagé dans des secteurs où des incivilités ou des nuisances sonores ont été constatées. «Sa présence sera annoncée. Il viendra aussi en appui aux manifestations locales», a expliqué le municipal Pierre-Antoine Hildbrand.

Le Colonel Olivier Botteron, gauche, commandant de la police de Lausanne et Pierre-Antoine Hildbrand, centre, municipal de Lausanne, discutent avec un agent lors de la presentation du nouveau poste de police mobile de la ville de Lausanne. (Mercredi 11 novembre 2020)

Le Colonel Olivier Botteron, gauche, commandant de la police de Lausanne et Pierre-Antoine Hildbrand, centre, municipal de Lausanne, discutent avec un agent lors de la presentation du nouveau poste de police mobile de la ville de Lausanne. (Mercredi 11 novembre 2020)

KEYSTONE

Grâce à l’informatique embarquée, les agents pourront réaliser un grand nombre de prestations, notamment enregistrer une plainte pénale et entendre une victime. Les habitants auront l’occasion d’échanger avec les policiers et de signaler des problèmes.

Un nouveau véhicule – électrique celui-ci – devrait entrer en service l’année prochaine. Il est appelé à remplacer le tout premier poste mobile qui «arrive en bout de course», a expliqué M. Hildbrand.

Le Colonel Olivier Botteron, gauche, commandant de la police de Lausanne et Pierre-Antoine Hildbrand, centre, municipal de Lausanne posent lors de la presentation du nouveau poste de police mobile de la ville de Lausanne. (mercredi 11 novembre 2020)

Le Colonel Olivier Botteron, gauche, commandant de la police de Lausanne et Pierre-Antoine Hildbrand, centre, municipal de Lausanne posent lors de la presentation du nouveau poste de police mobile de la ville de Lausanne. (mercredi 11 novembre 2020)

KEYSTONE
(ATS/NXP)

Ton opinion