Publié

BasketballUn nouveau quadruplé pour Elfic

Les Nyonnaises se sont bien battues mais le cœur n’a pas suffi face à la meilleure équipe du pays, qui aura souffert comme jamais dans cette finale. Elfic Fribourg a gagné le cinquième match décisif (68-50) dimanche.

par
Christian Maillard
(Fribourg)
Un titre s’ajoute encore au palmarès des Fribourgeoises.

Un titre s’ajoute encore au palmarès des Fribourgeoises.

DR

Il n’y a pas eu de deuxième miracle de suite pour les Nyonnaises. Après leur magnifique baroud d’honneur mercredi passé au Rocher, il n’y avait plus de jus dans leur moteur. Les Vaudoises, qui ont tout donné, n’ont pas été en mesure cette fois-ci d’empêcher Elfic Fribourg de réaliser un nouveau quadruplé, le troisième après 2018 et 2021.

Les championnes de Suisse en titre, déjà victorieuses cette saison de la SuperCoupe, de la SBL Coupe et de la Coupe de Suisse, se sont imposées 68-50. Mais elles ont malgré tout trouvé un adversaire à leur taille pour fêter au 5e match, devant 1500 spectateurs, un nouveau titre, le sixième de son histoire après 2006, 2011, 2018, 2019 et 2021.

C’est un match où tout pouvait arriver, une partie où, 2 à 2 balle au milieu, on repartait, selon les dires de Karine Allemann, la présidente de Elfic Fribourg, à zéro. «Il n’y a plus de favori, plus d’outsider, plus aucune trace de fatigue.» Tout allait dépendre aussi du début de match, là où les Nyonnaises avaient perdu l’acte No 3 au Rocher, quand elles avaient encaissé trente-deux points en une mi-temps. C’était beaucoup trop face à une équipe d’Elfic Fribourg qui en avait profité.

Les Nyonnaises ont réalisé un très beau parcours en play-off.

Les Nyonnaises ont réalisé un très beau parcours en play-off.

DR

Malheureusement pour les Vaudoises, ce qu’elles devaient absolument éviter s’est répété ce dimanche après-midi à Saint-Léonard. Comme le redoutait la présidente de Nyon Basket Féminin, Brigitte Perez-Gaille, l’entame de match a été catastrophique (8-0 après 4 minutes) avant que Laure Margot, Miriam Uro-Nilie puis Jessica Loera ne trouvent enfin la réussite (8-9, 6e). C’est la première et dernière fois qu’elles ont mené au score…

«On ne pensait pas arriver aussi vite à ce niveau-là»

Brigitte Perez-Gaille, présidente du Nyon Basket Féminin

Pour tenir la distance avec les championnes de Suisse en titre, il aurait fallu que d’autres joueuses de Hakim Salem et de Caroline Turin sortent de leur réserve, que Meline Franchina soit aussi inspirée que quatre jours plus tôt, que les étrangères soient plus efficaces et que toutes les planètes s’alignent de leur côté. Ce n’était pas le cas.

Comme à leur habitude dans cette finale, les Nyonnaises se sont battues sur chaque ballon, ont défendu avec hargne, mais rattrapées par la pression, le cœur n’a pas suffi. Il y a eu trop de déchets, de tirs manqués, de ballons perdus et de rebonds laissés aux Fribourgeoises.

Malgré le soutien de leurs nombreux fans, les joueuses de la Côte ont fini par lâcher leur os à la bande à Marielle Giroud en seconde période où un 13-0 en huit minutes (de 35-27 à 48-27) a définitivement sonné le glas d’un beau challenger qui s’est finalement incliné devant plus fort.

«On ne pensait pas être aussi vite à ce niveau-là», avouait la présidente Brigitte Perez-Gaille, même si elle et son équipe s’étaient finalement mises à rêver d’un sacre prématuré. Mais elles reviendront, avec de l’expérience en plus. Elfic Fribourg, qui a enfin trouvé un adversaire à sa taille, ne peut que s’en réjouir…

Votre opinion