Actualisé

TerrorismeUn nouvel attentat-suicide endeuille le Nigeria

Une kamikaze s'est fait exploser dimanche dans un marché de téléphones portables et produits électroniques de la ville d'Azare, dans le nord-est du Nigeria, tuant plusieurs personnes, selon des témoins.

AFP

Le pays est régulièrement secoué par des attentats liés souvent au groupe islamiste armé Boko Haram.

Plusieurs personnes ont été tuées, selon des témoins. «J'ai vu au moins huit morts, beaucoup d'autres ont été blessés», a indiqué l'un d'eux.

L'attentat n'a pas encore été revendiqué, mais le mode opératoire est le même que celui employé par Boko Haram pour d'autres attaques dans la région. Des témoins ont rapporté avoir vu la kamikaze entrer dans le marché en fin d'après-midi, au moment où les stands commençaient à fermer. Elle était accompagnée de deux hommes.

«Une kamikaze est entrée dans le marché au moment de la fermeture, et s'est fait exploser au milieu des marchands et de leurs clients», a rapporté un témoin. «Elle était accompagnée de deux hommes, et elle a déclenché les explosifs cachés sous sa robe», selon un autre témoin. Un troisième observateur a déclaré avoir vu de nombreux morts et beaucoup de blessés sans pouvoir donner un bilan exact.

Lynché à mort

«Les deux hommes ont tenté de s'enfuir mais ils ont été poursuivis et rattrapés. L'un d'eux a été lynché à mort et l'autre a été mis en garde à vue», a indiqué l'un des témoins. La police et l'armée ont bouclé la zone.

L'attentat, survenu près du stade d'Azare, dans le quartier de Kofar Gabas de la ville, est le 3e en quelques semaines, dans cette ville de l'Etat de Bauchi. La semaine dernière, l'explosion d'une bombe cachée dans un sac en plastique avait fait plusieurs morts dans une file d'attente devant un distributeur automatique. Une gare de bus d'Azare avait également été la cible d'un attentat à la bombe, qui avait tué au moins cinq personnes le 23 octobre dernier.

(AFP)

Votre opinion