Suisse: Un nouvel écosystème pour montre connectée
Publié

SuisseUn nouvel écosystème pour montre connectée

Swatch et le Centre suisse d'électronique et de microtechnique développent un écosystème maison pour plus de sécurité et d'autonomie.

Swatch et le CSEM développent un écosytème «swiss-made» afin de réduire la dépendance envers les géants mondiaux. (Lundi 6 février 2017)

Swatch et le CSEM développent un écosytème «swiss-made» afin de réduire la dépendance envers les géants mondiaux. (Lundi 6 février 2017)

Archives, Keystone

Le groupe horloger biennois Swatch et le Centre suisse d'électronique et de microtechnique (CSEM) travaillent au développement d'un écosystème «swiss made». Celui-ci sera spécialement conçu pour les besoins des petits objets connectés, au premier rang desquels les montres.

Autonomie et sécurité

L'écosystème consistera en une combinaison d'un système d'exploitation (OS), de circuits intégrés pour le traitement et la transmission des données, ainsi que d'outils de développement, indique lundi le CSEM, revenant sur une information de la NZZ am Sonntag. Le lancement des premiers produits est prévu fin 2018.

L'écosystème est optimisé pour maximiser l'autonomie, avec une consommation énergétique ultra-basse. Il doit aussi garantir la sécurité et la protection absolue des données, grâce à l'indépendance et l'autonomie de l'OS vis-à-vis des géants mondiaux des logiciels comme Google (Android). Conçu pour durer, il ne nécessite pas de mises à jour régulières.

Première mondiale

Cette approche holistique est une première mondiale pour les objets connectés, souligne l'institut technologique neuchâtelois. Le système d'exploitation développé par le CSEM et Swatch Group n'est qu'une première étape. De nouvelles futures applications à basse consommation d'énergie sont d'ores et déjà prévues.

Swatch Group et le CSEM - dont l'horloger biennois est actionnaire - ont déjà souvent collaboré par le passé, notamment pour le développement de composants en silicium ou de circuits intégrés, rappelle le CSEM.

(ats)

Votre opinion