Découverte: Un objet stellaire 10 fois plus dense que l’or
Actualisé

DécouverteUn objet stellaire 10 fois plus dense que l’or

Une équipe d’astronomes, dirigée par l’Université de Genève, vient de découvrir une naine brune à une densité encore jamais vue.

par
Communiqué

EPIC201702477b. Tel est le nom donné à la naine brune qui vient d'être découverte par une équipe internationale d’astronomes - dirigée par Daniel Bayliss de l’Observatoire de l’Université de Genève (UNIGE) et membre du PRN PlanetS. Sa particularité: il s'agit de l'objet stellaire - autre qu’un vestige d’étoile (comme une naine blanche ou une étoile à neutrons par exemple) - ayant la densité la plus élevée jamais mesurée. Dix fois plus dense que l’or!

Qu’est-ce qu’une naine brune?

Il s’agit d’un objet insuffisamment massif pour que les réactions thermonucléaires de l’hydrogène s’enclenchent et pour qu’il soit donc considéré comme une étoile, tout en étant plus massif qu’une planète géante. Les astronomes estiment que la masse des naines brunes est 13 à 80 fois plus élevée que la masse de Jupiter.

La plupart des naines brunes «flottent» dans l’espace comme une étoile car, malgré leurs petites tailles, elles se sont formées comme les étoiles, c’est-à-dire par effondrement gravitationnel d’un nuage de gaz. Il est donc difficile de les observer et encore plus de déterminer leurs caractéristiques telles que leur masse et leur rayon, et par conséquent leur densité. Seuls des modèles théoriques peuvent en donner une idée approximative.

En mesurant la masse d’un objet découvert par le satellite Kepler parce qu’il provoquait un transit, Daniel Bayliss et son équipe se sont rendus compte qu’il s’agissait d’une naine brune 80 fois plus massive que Jupiter, soit juste à la frontière entre les naines brunes et les étoiles. Selon les données de Kepler, cet objet est de la taille de la Terre, ce qui en fait l’objet le plus dense connu à ce jour (excepté les vestiges stellaires), soit environ 190kg par dm3, 10 fois plus que l’or!

La découverte d’EPIC201702477b est très intéressante pour les chercheurs, car elle permet de mieux contraindre les modèles de formation des naines brunes et de confirmer la masse limite à laquelle s’allume une étoile.

Votre opinion