Publié

UkraineUn oligarque ukrainien appelle à manifester contre les pro-Russes

L'homme le plus riche d'Ukraine, homme fort dans l'est du pays, a appelé mardi ses ouvriers à manifester contre les séparatistes pro-russes.

Le revirement de Rinat Akhmetov pourrait être lourd de conséquences dans l'Est où sa holding est le premier employeur grâce à ses actifs dans la métallurgie, le charbon, la banque.

Le revirement de Rinat Akhmetov pourrait être lourd de conséquences dans l'Est où sa holding est le premier employeur grâce à ses actifs dans la métallurgie, le charbon, la banque.

Keystone

Ce cap que prend Rinat Akhmetov pourrait constituer un tournant dans la crise ukrainienne à cinq jours de la présidentielle.

«Les habitants en ont assez de vivre dans la peur et la terreur. Ils sont fatigués d'aller dans la rue et de se faire tirer dessus (...) Les villes sont le théâtre d'actes de banditisme et de pillages», a fustigé Rinat Akhmetov qui pèse 12,2 milliards de dollars selon le magazine Forbes.

«Qu'ont-ils fait (les séparatistes) pour notre région, quels emplois ont-ils créés? Ils combattent les citoyens de notre région. Ils luttent contre le Donbass. C'est un génocide contre le Donbass!», a-t-il ajouté dans un communiqué de sa holding System Capital Management (SCM).

Equilibriste

Des rassemblements étaient prévus devant les usines, mines, entreprises énergétiques de l'oligarque au son des sirènes dans la ville portuaire de Marioupol, à Donetsk et dans plusieurs villes de l'est.

Rinat Akhmetov marchait jusqu'ici en équilibriste sur le fil de la crise et ménageait les autorités de Kiev et les séparatistes. Son revirement pourrait être lourd de conséquences dans l'Est où sa holding est le premier employeur grâce à ses actifs dans la métallurgie, le charbon, la banque. Il possède aussi le club de football Shakhtar Donetsk dont les supporters jouent un rôle important dans la région.

A l'approche de la présidentielle de dimanche, un ralliement total de Rinat Akhmetov au camp des partisans de l'unité de l'Ukraine constituerait un coup dur pour les séparatistes qui contrôlent désormais en grande partie les régions de Donetsk et de Lougansk, et où des affrontements sporadiques opposent toujours soldats ukrainiens et insurgés.

«Rinat Akhmetov, enfin de l'énergie!», a réagi le ministre ukrainien de l'Intérieur, Arsen Avakov, sur son compte Facebook.

(ats)

Ton opinion