Nouvelle-Zélande – Un opossum retient une femme en otage
Publié

Nouvelle-ZélandeUn opossum retient une femme en otage

Une étudiante a été attaquée par l’animal devant chez elle. Réfugiée à l’intérieur, elle ne pouvait plus sortir sans être agressée. La police a dû venir la secourir.

par
Michel Pralong
L’opossum était un jeune, peut-être récemment séparé de sa mère.

L’opossum était un jeune, peut-être récemment séparé de sa mère.

imago images/Ardea

Une étudiante rentrait chez elle dimanche soir dernier à Dunedin, au sud de la Nouvelle-Zélande. il était autour de 23 heures et elle était occupée à décharger sa voiture lorsqu’elle a senti un animal lui grimper sur la jambe. Pensant que c’était un chat, elle l’a repoussé mais s’est alors aperçue qu’il s’agissait d’un opossum.

L’animal est revenu à la charge et la jeune femme n’a eu d’autre choix que de se réfugier chez elle, raconte Stuff. Mais à chaque fois qu’elle regardait par la porte-fenêtre pour voir si l’opossum était toujours là, l’animal bondissait vers elle.

Il attaque le policier

La jeune femme a appelé le service de la faune qui l’a dirigée vers la police. Ayant enfin atteint quelqu’un au numéro d’urgence, elle a alors déclaré: «Je suis prise en otage par un opossum». Elle a été crue puisqu’un policier est arrivé chez elle 20 minutes après et lui a parlé à travers la fenêtre. C’est alors que lui aussi a été agressé par l’opossum, qui lui a foncé dessus et a grimpé sur sa jambe.

L’agent a pu aveugler l’animal avec la lumière de sa lampe torche et le désorienter, ce qui lui a permis de l’attraper et de le mettre dans une boîte avec de la nourriture. L’opossum a ensuite été emmené et relâché loin de là pour qu’il ne revienne pas importuner les gens.

Selon la police, ce jeune opossum était un animal de compagnie qui s’était échappé, ou était séparé depuis peu de sa mère, ce qui pourrait expliquer une peur et un comportement défensif.

Votre opinion

0 commentaires