Publié

Nomination du premier ministreUn outsider serait le favori de François Hollande

Pour occuper le fauteuil de premier ministre, deux politiciens socialistes se détachent selon les sondages: Martine Aubry et Manuel Valls. En désignant Jean-Marc Ayrault, le nouveau président mettrait tout le monde d'accord.

par
Jean-Claude Meier
1 / 8
S'il y en a une, ce doit être elle. Martine Aubry, 62 ans, fille de Jacques Delors, un temps pressentie pour la course à la présidence française, patronne du PS, ex-no2 du gouvernement Jospin. Elle aura à coup sûr un ministère important. Elle a l'étoffe pour devenir 1er ministre, mais on sait ses relations avec François Hollande difficiles et son caractère et ses manières plutôt rudes. N'a-t-elle pas dit de François Hollande qu'il est un personnage «mou et vague». La très contestée loi sur les «35 heures» a en outre été adoptée alors qu'elle était Ministre du travail.

S'il y en a une, ce doit être elle. Martine Aubry, 62 ans, fille de Jacques Delors, un temps pressentie pour la course à la présidence française, patronne du PS, ex-no2 du gouvernement Jospin. Elle aura à coup sûr un ministère important. Elle a l'étoffe pour devenir 1er ministre, mais on sait ses relations avec François Hollande difficiles et son caractère et ses manières plutôt rudes. N'a-t-elle pas dit de François Hollande qu'il est un personnage «mou et vague». La très contestée loi sur les «35 heures» a en outre été adoptée alors qu'elle était Ministre du travail.

Philippe Huguen, AFP
Manuel Valls, 50 ans cette année, est en quelque sorte la conscience de droite du PS: un libéral pragmatique et réaliste aux vues parfois peu orthodoxes, notamment sur les questions de sécurité. Ce Catalan d'origine a été l'un des piliers de la campagne en tant que directeur de la communication de François Hollande. Il est pressenti pour le ministère de l'Intérieur, mais François Hollande pourrait le proposer comme 1er ministre pour donner à son gouvernement une image jeune et moderne.

Manuel Valls, 50 ans cette année, est en quelque sorte la conscience de droite du PS: un libéral pragmatique et réaliste aux vues parfois peu orthodoxes, notamment sur les questions de sécurité. Ce Catalan d'origine a été l'un des piliers de la campagne en tant que directeur de la communication de François Hollande. Il est pressenti pour le ministère de l'Intérieur, mais François Hollande pourrait le proposer comme 1er ministre pour donner à son gouvernement une image jeune et moderne.

Fred Dufour, AFP
Pierre Moscivivi, dit «Mosco», 54 ans, est un ex-compagnon de route de Dominique Strauss-Kahn. La chute de ce dernier l'a mené vers François Hollande dont il a dirigé la campagne. Il ambitionne le Quai d'Orsay, mais il pourrait entrer en lice également pour le Ministère de l'Economie. Il est réputé très proche de la ligne politique de François Hollande. Il a acquis une bonne expérience et s'est constitué un réseau comme ancien ministre des Affaires européennes du gouvernement Jospin.

Pierre Moscivivi, dit «Mosco», 54 ans, est un ex-compagnon de route de Dominique Strauss-Kahn. La chute de ce dernier l'a mené vers François Hollande dont il a dirigé la campagne. Il ambitionne le Quai d'Orsay, mais il pourrait entrer en lice également pour le Ministère de l'Economie. Il est réputé très proche de la ligne politique de François Hollande. Il a acquis une bonne expérience et s'est constitué un réseau comme ancien ministre des Affaires européennes du gouvernement Jospin.

Charles Platiau, Reuters

Depuis dimanche soir et l'élection de François Hollande à la présidence de la République, plusieurs noms circulent concernant la personne qui occupera Matignon, siège du premier ministre.

Votre opinion