Ligue des championnes: Un parcours semé d’embûches pour Servette Chênois

Publié

Ligue des championnesUn parcours semé d’embûches pour Servette Chênois

Le tirage au sort des qualifications pour la C1 a eu lieu vendredi à Nyon. Les Genevoises devront d’abord se défaire du Paris FC de Coumba Sow lors d’un mini-tournoi qualificatif.

par
Florian Paccaud
Servette Chênois, ici lors du derby contre Yverdon, devra réaliser plusieurs exploits pour atteindre la phase de groupes de la C1.

Servette Chênois, ici lors du derby contre Yverdon, devra réaliser plusieurs exploits pour atteindre la phase de groupes de la C1.

20min/Marvin Ancian


Que les étoiles de la Ligue des championnes semblent loin pour Servette Chênois. Battues aux tirs au but par Zurich en finale des play-off au terme d’un affrontement riche en rebondissements, les Genevoises ont été reversées dans la «Voie de la Ligue» pour les qualifications de la C1, avec un mini-tournoi entre 4 équipes, où seul le vainqueur se hissera au 2e tour.

Lors du tirage au sort qui s’est déroulé vendredi à Nyon, le club grenat n’a pas été gâté par la chance. Pour espérer atteindre la phase de poules de la compétition reine, les protégées d’Eric Sévérac devront d’abord, en demi-finales, en découdre avec le Paris FC, troisième de Ligue 1 lors de l’exercice écoulé, et qui compte deux internationales helvétiques dans leurs rangs: Coumba Sow et Eseosa Aigbogun. Pas une mince affaire.

Mini-tournoi à Glasgow

En cas de succès, les Genevoises passeront en finale de ce groupe 1 et retrouveront sur leur chemin le vainqueur de la confrontation entre le 2e de Serie A, l’AS Rome de la Zurichoise Vanessa Bernauer – 91 sélections avec la Nati – et Glasgow City, que les Grenat avaient éliminé l’an dernier pour se retrouver à la table des 16 meilleures équipes européennes.

Ce mini-tournoi se disputera à Glasgow, les 18 et 21 août prochains. Mais son vainqueur devra encore passer par un 2e tour qualificatif. Les Genevoises, qui ont annoncé jeudi avoir engagé la latérale portugaise Agata Filipa – leur 3e recrue après la Vaudoise Sandrine Mauron et la Française Maéva Clemaron – devront donc réaliser plusieurs exploits avant de goûter à nouveau aux joies des soirées de la Ligue des championnes devant 12’782 spectateurs.

Ton opinion