Publié

CriseUn parti salafiste se retire des négociations en Egypte

Le parti salafiste Al Nour a annoncé lundi matin qu'il se retirait des négociations sur la composition d'un gouvernement de transition en Egypte, alors que le processus de nomination d'un Premier ministre piétine.

1 / 87
L'ancien président Mohamed Morsi a vu sa condamnation à perpétuité pour espionnage être annulée. Il a été destitué en 2013. (Mardi 22 novembre 2016)

L'ancien président Mohamed Morsi a vu sa condamnation à perpétuité pour espionnage être annulée. Il a été destitué en 2013. (Mardi 22 novembre 2016)

Keystone
L'Australien Peter Greste, basé au Kenya (centre), et le Canado-Egyptien Mohamed Fahmy (gauche), chef du bureau du Caire d'Al-Jazeera en anglais, ont été condamnés à sept ans de prison. Leur collègue égyptien Baher Mohamed (droite) a écopé d'une peine supplémentaire de trois ans de prison pour détention d'armes. (23 juin 2014)

L'Australien Peter Greste, basé au Kenya (centre), et le Canado-Egyptien Mohamed Fahmy (gauche), chef du bureau du Caire d'Al-Jazeera en anglais, ont été condamnés à sept ans de prison. Leur collègue égyptien Baher Mohamed (droite) a écopé d'une peine supplémentaire de trois ans de prison pour détention d'armes. (23 juin 2014)

Keystone
Le correspondant australien d'Al-Jazeera, Peter Greste, a été condamné à sept ans de prison comme ses deux confrères égyptiens. (23 juin 2014)

Le correspondant australien d'Al-Jazeera, Peter Greste, a été condamné à sept ans de prison comme ses deux confrères égyptiens. (23 juin 2014)

Keystone

Les événements s'accélèrent au Caire avec des heurts autour du bâtiment de la Garde républicaine.

Dans la nuit de dimanche à lundi, le chef du parti salafiste al-Nour avait rejeté la décision de la présidence intérimaire égyptienne de nommer, en principe lundi, Ziad Bahaa Eldin au poste de Premier ministre, en tout cas temporairement, avant de nouvelles élections.

La proposition de nommer ce technocrate de centre-gauche qui a dirigé plusieurs institutions économiques égyptiennes n'a pas reçu l'aval du parti Al Nour, qui accuse Ziad Bahaa Eldin de faire partie du Front du salut national, l'une des principales formations de l'opposition à Mohamed Morsi, le président déchu depuis mercredi.

Au Caire, les événements se précipitent lundi matin. L'armée égyptienne a accusé un «groupe terroriste» d'avoir tenté de donner l'assaut à l'aube au siège de la Garde républicaine, a rapporté la télévision nationale.

Un porte-parole des Frères musulmans a déclaré plus tôt que 34 partisans de la confrérie avaient été tués pendant la dispersion par l'armée d'un «sit-in» de soutien au président déchu Mohamed Morsi devant le bâtiment de la Garde. L'armée parle, elle, d'un officier tué et de quarante personnes blessées lors des affrontements.

Des sources médicales évoquent quinze morts.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!