Un patient guérit enfin du Covid au bout de 411 jours

Publié

Grande-BretagneUn patient guérit enfin du Covid au bout de 411 jours

Un homme immunodéprimé qui avait contracté le virus en décembre 2020 a dû attendre janvier 2022 pour ne plus être positif.

par
Michel Pralong
Le coronavirus peut rester longtemps dans le corps des immunodéprimés.

Le coronavirus peut rester longtemps dans le corps des immunodéprimés.

Getty Images

Un patient britannique a attrapé un variant précoce du coronavirus en décembre 2020. Bien que les symptômes de la maladie aient disparu, il a continué à être testé positif durant 411 jours, soit jusqu’en janvier 2022, ce qui en faisait la personne la plus ancienne à l’avoir attrapé et à toujours le porter en Grande-Bretagne.

Cela s’explique par le fait que cet homme de 59 ans est immunodéprimé. Son système immunitaire n’arrive donc pas à combattre et à éliminer le virus. Son corps a hébergé le coronavirus pendant longtemps, explique le «Daily Mail». C’est notamment dans ces cas-là que le virus peut alors muter et donner naissance à un variant.

Soigné au Regeneron

Pour débarrasser ce patient du virus, des médecins lui ont administré du Regeneron, un cocktail d’anticorps neutralisant efficace contre les premiers variants du virus, mais pas contre Omicron et les dernières mutations. Cela a fonctionné.

Ce n’est pas le record constaté en Grande-Bretagne. Un homme a été testé positif durant 505 jours, mais lui n’a pas guéri, il est décédé. Les patients immunodéprimés courent le risque d’attraper le virus, de développer des maladies graves et de porter le virus très longtemps. Les anticorps neutralisants ne faisant plus effet, des recherches sont en cours pour trouver des moyens de les soigner.

Ton opinion