Actualisé 22.11.2019 à 05:59

Bien mangerUn patrimoine culinaire, à quoi bon?

Avec l'arrivée de nouveaux horizons culinaires et l’essor de l’industrie agroalimentaire, les goûts ont tendance à se standardiser. L’Association du Patrimoine culinaire tâche d'y remédier.

1 / 6
L'inventaire du Patrimoine culinaire suisse est un patrimoine vivant, qui ne cesse de s'enrichir. Les fromages du Jura viennent d'y faire leur entrée!

L'inventaire du Patrimoine culinaire suisse est un patrimoine vivant, qui ne cesse de s'enrichir. Les fromages du Jura viennent d'y faire leur entrée!

Anthony Brown
À côté de la célèbre Tête de Moine, Fromage de Bellelay AOP, les fromages du Jura constituent une catégorie de fromages désignés sous diverses appellations.

À côté de la célèbre Tête de Moine, Fromage de Bellelay AOP, les fromages du Jura constituent une catégorie de fromages désignés sous diverses appellations.

Anthony Brown
Découvrez les différents fromages du Jura, leur histoire et leur typicité sur le site du Patrimoine culinaire suisse! Ici, quelques beaux spécimens à la fromagerie du Fuet, dans le Jura bernois

Découvrez les différents fromages du Jura, leur histoire et leur typicité sur le site du Patrimoine culinaire suisse! Ici, quelques beaux spécimens à la fromagerie du Fuet, dans le Jura bernois

Paul Imhof

«Dis-moi ce que tu manges, je te dirai qui tu es», dit l’adage. En effet, nous sommes ce que nous mangeons, au sens littéral du terme: notre organisme assimile les nourritures que nous ingérons. Mais c’est aussi vrai sur le plan culturel : notre alimentation est le reflet de nos goûts, de notre éducation, de nos traditions… bref, de tout ce qui nous définit à titre individuel et collectif.

Dans le monde actuel où les échanges se multiplient, les cuisines de tous les pays nous sont accessibles. Et c’est tant mieux, car elles nous permettent de découvrir de nouveaux aliments et de nouvelles saveurs. Elles élargissent ainsi notre horizon. Parallèlement, nous assistons à un retour en force des produits locaux et des «bons plats de chez nous», qui nous rappellent que notre héritage culinaire n’a rien à envier aux autres.

Mais un autre changement plus insidieux est aussi à l’œuvre… Céréales au petit-déjeuner, steak haché à midi, pizza surgelée le soir: l’essor de l’industrie agroalimentaire uniformise les habitudes culinaires, supprime les saisons, gomme les spécificités régionales, réduit la diversité des fruits, des légumes ou des fromages. Les goûts se standardisent et les savoir-faire tombent dans l’oubli.

L’Association du Patrimoine culinaire s’est donné pour mission d’inventorier les produits suisses de manière rigoureuse et scientifique. Elle contribue ainsi à les faire connaître et à les maintenir vivants. Mais, ce faisant, elle nous rappelle que notre patrimoine alimentaire fait aussi partie intégrante de notre richesse culturelle!

Tania Brasseur Wibaut, Patrimoine culinaire suisse

En partenariat avec «La semaine du goût»

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!