Actualisé

LyonUn père avoue avoir égorgé ses enfants

Un homme d'origine britannique, a avoué dimanche avoir tué ses deux enfants de cinq et dix ans samedi à Saint-Priest (Rhône).

Le balcon de l'appartement où les deux corps ont été retrouvés.

Le balcon de l'appartement où les deux corps ont été retrouvés.

AFP

Un homme de 48 ans, qui se définit comme «de nationalité britannique», a avoué avoir tué, samedi, ses deux enfants de 5 et 10 ans, a indiqué le parquet dimanche.

Il a «reconnu les faits et en être l’auteur, il donne des éléments factuels sur le déroulement, mais il n’est pas rentré dans les détails du mobile», a précisé le parquet. Le drame «est manifestement lié à une séparation douloureuse» d’avec son épouse et «des modalités d’exercice du droit de visite qu’il considérait comme insuffisant», a indiqué une autre source judiciaire.

Violence conjugale

«En 2010, un épisode de violence avec son épouse avait ainsi conduit à restreindre son droit de visite», a-t-on ajouté de même source. C’était la première fois ce week-end que le père pouvait recevoir ses enfants à son domicile sans la présence d’un tiers.

Cet homme de 48 ans, au chômage, vit en France depuis une dizaine d’années et s’est marié en 2005 avec la mère française des enfants.

Cette dernière, fortement choquée n’a pu être entendue immédiatement par les enquêteurs de la Sécurité publique. Elle l’a finalement été dimanche après-midi.

A l’issue de sa garde à vue, le père devait être déféré lundi au parquet qui devait ouvrir une information judiciaire.

Arme retrouvée

«Nous sommes en contact avec les autorités françaises et nous attendons l’issue de leur enquête», a déclaré à un porte-parole du Foreign Office à Londres.

Les corps de la fillette de cinq ans et de son frère de dix ans ont été découverts égorgés, samedi en fin d’après-midi, par la police, dans l’appartement du père, à Saint-Priest, dans la banlieue sud-est de Lyon.

Un couteau, qui pourrait être l’arme du crime, avait été retrouvé sur place.

(AFP)

Votre opinion