05.06.2015 à 17:32

FranceUn père stressé oublie son bébé dans la voiture

Plongé dans son travail, un jeune père a oublié son enfant dans son véhicule en plein soleil. Le bébé est décédé.

Photo d'illustration - Le petit Gaël, âgé de 6 mois, est resté pendant quatre heures dans le véhicule.

Photo d'illustration - Le petit Gaël, âgé de 6 mois, est resté pendant quatre heures dans le véhicule.

keystone

Un bébé trouvé mort dans une voiture à Dieppe (Seine-Maritime) jeudi avait été oublié par son père, très stressé à son travail, qui a été hospitalisé vendredi 5 juin pour examens psychiatriques à l'issue de sa garde à vue, a indiqué le procureur de la ville.

Le petit Gaël, âgé de 6 mois, resté pendant quatre heures dans le véhicule en plein soleil, a été trouvé mort déshydraté jeudi vers 18 heures par les pompiers.

Le procureur, Valérie Cadignan, a fait le récit devant la presse du drame dans la matinée, avant d'envoyer par courriel d'autres détails en fin de journée.

Le père, âgé de 35 ans, ingénieur pour une entreprise de Rennes mais travaillant à son domicile dieppois, devait conduire sa femme à son travail à 14 heures puis déposer leur enfant à la crèche toute proche, et le reprendre à 18 heures.

«En retard»

«Il est déjà en retard car il doit être à son poste de travail à 14 heures. Il s'aperçoit que l'enfant est endormi et décide de rentrer à son domicile», a raconté la magistrate.

Plongé dans son travail le père oublie l'enfant dans le véhicule en plein soleil.

«Vers 18 heures, sa femme l'appelle lui disant 'n'oublie pas d'aller chercher le petit'», a poursuivi Mme Cadignan.

Le père, unique conducteur dans la famille, reprend sa voiture, sans voir l'enfant à l'arrière, et se rend à la crèche de «l'Ours Brun» où on lui répond que l'enfant n'a pas été vu de l'après-midi.

«Il s'affole, il remonte dans son véhicule en se demandant 'où est l'enfant' et c'est alors que deux agents de sécurité lui signalent la présence du bébé à l'arrière», selon le procureur.

Ces agents vont prévenir les secours qui ne pourront rien faire que constater le décès du bébé.

«Totalement effondré»

L'autopsie de l'enfant à l'Institut médico-légal du CHU de Rouen a conclu à une mort rapide par déshydratation vers 15h15 soit environ une heure après le retour du père à son domicile. «Le corps de l'enfant ne porte aucune trace suspecte et présente un bon aspect général», a précisé Mme Cadignan.

Elle a indiqué que le père, «totalement effondré», ne s'explique pas comment il a pu oublier son enfant.

«Il met en avant un stress professionnel, disant qu'il traverse actuellement des difficultés à son travail», a indiqué la représentante du parquet.

Jeudi, la journée du couple avait été différente des autres. Habituellement, l'ingénieur dépose sa femme, diplômée de sculpture, à son travail puis leur fils à la crèche. C'est elle qui va ensuite rechercher l'enfant.

Hospitalisation immédiate

«La garde à vue du père a été levée (...) après évaluation par un psychiatre qui a estimé que son état nécessitait une hospitalisation immédiate», a précisé la magistrate, précisant qu'aucune poursuite n'a été encore engagée contre lui.

«Seules les investigations complémentaires (notamment des prélèvements toxicologiques, ndlr) permettront d'établir si une infraction pénale est susceptible d'être reprochée au père de l'enfant», a précisé en fin de journée Mme Cadignan.

La mère très choquée avait été hospitalisée dès jeudi soir. Le couple et leurs proches vont bénéficier d'un soutien psychologique d'une cellule du centre hospitalier de Dieppe.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!