11.05.2016 à 11:13

CinémaUn petit air Jazzy pour bien débuter

Une fois encore, Woody Allen est de retour au Festival de Cannes pour présenter, en ouverture et hors compétition, le très élégant «Café Society».

par
Jean-Philippe Bernard

S’il n’existait pas, il faudrait inventer Woody Allen! Pour le bien du cinéma. Et celui du Festival de Cannes en particulier. Voilà un artiste bien pratique: non content d’être doté d’un style véritable et pour tout dire unique, le New-Yorkais est également fameux pour sa productivité. Un film par an au minimum! Pas mal pour un homme de 80 ans! Et une aubaine, donc pour une manifestation comme Cannes, lorsque celle-ci est à la recherche d’un long-métrage pour sa cérémonie d’ouverture.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!