Espagne - Un pompier meurt en luttant contre un feu de forêt en Andalousie
Publié

EspagneUn pompier meurt en luttant contre un feu de forêt en Andalousie

Le soldat du feu de 44 ans faisait partie des quelque 400 pompiers mobilisés contre cet incendie qui fait rage dans le sud de l’Espagne.

D’après les pompiers, la lutte contre cet incendie est rendue difficile par la présence de pentes abruptes mais aussi par des vents forts, avec des rafales allant jusqu’à 60 kilomètres à l’heure.

D’après les pompiers, la lutte contre cet incendie est rendue difficile par la présence de pentes abruptes mais aussi par des vents forts, avec des rafales allant jusqu’à 60 kilomètres à l’heure.

AFP

Un pompier a été tué jeudi alors qu’il luttait avec ses collègues pour contenir un feu de forêt dans le sud de l’Espagne, où près d’un millier de personnes ont été évacuées et un axe routier important fermé, selon les autorités.

Le soldat du feu de 44 ans faisait partie des quelque 400 pompiers mobilisés contre cet incendie, qui s’est déclaré mercredi soir dans la montagne de la Sierra Bermeja, dans la province méridionale de Málaga, a annoncé le gouvernement régional d’Andalousie dans un communiqué.

«Vous pouvez imaginer la douleur et la tristesse à son poste de commandement», a réagi Carmen Crespo, ministre de l’Environnement de la région d’Andalousie en conférence de presse. Le feu est «dangereux, très dangereux», a-t-elle ajouté, soulignant la difficulté pour les pompiers sur place de le maîtriser. Ces derniers sont soutenus par 29 avions bombardiers d’eau.

Que quelques minutes pour partir

Selon le gouvernement régional, environ 1000 personnes ont été évacuées de leur domicile par mesure de précaution, principalement dans la municipalité d’Estepona, une zone prisée des retraités et des vacanciers britanniques.

Interrogées par la télévision publique espagnole TVE, plusieurs personnes évacuées ont assuré n’avoir eu que quelques minutes pour partir. D’après les pompiers, la lutte contre cet incendie est rendue difficile par la présence de pentes abruptes mais aussi par des vents forts, avec des rafales allant jusqu’à 60 kilomètres à l’heure.

«Les vents se renforcent mais heureusement (…) ils viennent de l’ouest, ce qui éloigne le feu de la zone bâtie», a déclaré à la presse le chef de la division des pompiers de Málaga, Manuel Marmolejo. Les autorités locales estiment qu’il pourrait s’agir d’un incendie volontaire, le feu s’étant déclenché à plusieurs endroits au même moment.

(AFP)

Votre opinion