Birmanie: Un porno à moins de 300 francs sème la discorde

Publié

BirmanieUn porno à moins de 300 francs sème la discorde

La police enquête sur le tournage d'un film pornographique dans un pays où le sexe est un sujet tabou et la religion omniprésente.

Sur les images, l'actrice du film porte un masque chirurgical et son visage a été flouté.

Sur les images, l'actrice du film porte un masque chirurgical et son visage a été flouté.

dr/Facebook

La police birmane a lancé une enquête après la publication sur internet de la bande annonce de ce qui est présenté comme le premier film pornographique de haute définition tourné dans ce pays très conservateur.

Ces quelques minutes de présentation de «The Violet of Myanmar» ont été visionnées des milliers de fois sur les réseaux sociaux depuis sa mise en ligne lundi. Mais mercredi, la page Facebook de la société n'était plus accessible et la police a indiqué avoir ouvert une enquête.

Pornographie illégale

«La police est actuellement en train d'enquêter pour que des mesures soient prises», a expliqué à l'AFP Tun Nay Win, le responsable du département de la communication et des technologies de la police. Ce dernier a toutefois refusé de donner plus de précisions concernant l'enquête. Posséder des documents pornographiques est illégal dans ce pays d'Asie du Sud-Est, où la religion bouddhiste est omniprésente et le sexe un sujet tabou.

La société ayant produit la vidéo s'était dit fière lundi de lancer ce premier film, qui lui a coûté 400'000 kyats (environ 296 francs) et avait promis de mettre en ligne rapidement d'autres scènes. Sur les images, l'actrice du film porte un masque chirurgical et son visage a été flouté.

Depuis la fin de la junte militaire, l'accès à internet s'est considérablement développé en Birmanie, notamment via les téléphones portables.

(AFP)

Ton opinion