Amérique latine - Un premier téléphérique pour survoler la tentaculaire Mexico
Publié

Amérique latineUn premier téléphérique pour survoler la tentaculaire Mexico

Mexico est une ville très peuplée et étendue, avec une circulation surchargée. Du coup, une première ligne de téléphérique représente une bouffée d’oxygène pour les habitants.

D’une longueur de 9,2 km, le téléphérique de Mexico est composé de 377 cabines de dix passagers chacune.

D’une longueur de 9,2 km, le téléphérique de Mexico est composé de 377 cabines de dix passagers chacune.

AFP

Un téléphérique permettant de convoyer quotidiennement des milliers de banlieusards a été inauguré, cette semaine, à Mexico, l’une des villes les plus étendues et les plus encombrées au monde.

Ce système de transport par câbles aériens d’une longueur de 9,2 km, composé de 377 cabines de dix passagers chacune, est inédit dans la capitale mexicaine. Il a été mis en service lundi. Il va permettre de raccourcir les temps de trajets de milliers de personnes qui se rendent sur leur lieu de travail dans le nord de la ville.

Pas de pickpocket, mais le wifi

«Combien de temps avons-nous perdu? Cela aurait dû être fait beaucoup plus tôt», a réagi Marco Antonio Garcia, électricien de 46 ans, ravi de voir son trajet de plus d’une heure réduit à désormais 20 minutes. «On se croirait en France ou en Suisse?» a-t-il plaisanté avec les autres passagers.

Contrairement au bus et au métro, où sévissent pickpockets et autres voleurs, les passagers à bord du nouveau Cablebus bénéficient de sièges confortables, d’espace pour les jambes, de la climatisation et du wifi.

Contempler la ville d’en haut

«Cela réduit considérablement mon temps de trajet», a déclaré Karen Leon, étudiante en psychologie de 21 ans. Accompagnée de sa famille, elle contemple la ville en hauteur avec un mélange d’étonnement et d’amusement.

Ce changement est bienvenu dans cette mégapole, où vivent 23 millions de personnes. La ligne qui relie les quartiers de Cuautepec et Indios Verdes peut transporter jusqu’à 5000 personnes par heure entre six stations, selon le bureau de la maire de Mexico, Claudia Sheinbaum, qui prévoit d’ouvrir une deuxième ligne dans l’est de la ville.

Éviter la criminalité

Un autre système de téléphérique a été inauguré en 2016 à Ecatepec, juste au nord de la capitale, une zone en proie à la criminalité et à la déficience des transports publics.

Des systèmes similaires existent également dans un certain nombre d’autres villes d’Amérique latine, notamment à La Paz et dans la ville voisine d’El Alto, en Bolivie, qui disposent d’un tramway aérien de 32 kilomètres.

(AFP)

Votre opinion

1 commentaire