Equateur – Un radar militaire attaqué: un possible «attentat terroriste»

Publié

ÉquateurUn radar militaire attaqué: un possible «attentat terroriste»

L’explosion a visé un radar installé récemment pour lutter contre le trafic de drogues.

Les forces armées équatoriennes le 2 novembre (Illustration).

Les forces armées équatoriennes le 2 novembre (Illustration).

AFP

Un radar militaire, installé récemment par le gouvernement équatorien pour lutter contre le trafic de drogues, a subi dimanche une explosion qui n’a pas fait de victimes, les autorités n’écartant pas la piste d’une attaque «terroriste».

«Pour le moment, la possibilité d’un attentat terroriste ne peut pas être exclue», a signalé le ministère de la Défense dans un communiqué. Il a précisé qu’une «explosion» s’est produite dans les installations du radar à Montecristi, ouest). Au moment de l’installation du radar, un commandant de l’armée de l’air, le général Geovanny Espinel avait souligné que Montecristi était «un point stratégique du pays, qui permettra la détection de trafics aériens non identifiés».

155 tonnes de drogues saisies depuis janvier

L’Équateur, situé entre la Colombie et le Pérou, principaux producteurs mondiaux de cocaïne, prévoit d’installer un autre radar pour identifier les vols illégaux dans la province côtière de Santa Elena, dans le sud-ouest du pays, a annoncé le président Guillermo Lasso. Le pays de 17,7 millions d’habitants est un point clé dans le trafic de drogues en raison de la porosité de ses frontières, de son économie dollarisée et de ses importants ports maritimes d’exportation.

Les saisies de drogues, principalement de cocaïne, ont atteint un record annuel de quelque 155 tonnes entre janvier et octobre 2021, tandis que la criminalité de rue et la guerre entre gangs de trafiquants ont fait plus de 2000 morts cette année.

(AFP)

Ton opinion

1 commentaire