Publié

Economies à la SSRUn régime de faveur pour les cadres dénoncé

Le plan social sera bien plus avantageux pour les cadres que pour les autres employés licenciés, déplore le Syndicat suisse des mass medias (SSM).

ARCHIVES - PHOTO D'ILLUSTRATION, Keystone

Le SSM a affirmé vendredi qu'à la suite des mesures d'économies décidées par la SSR, les cadres de l'entreprise bénéficieront d'un plan social beaucoup plus favorable que les salariés de base. Il demande une égalité de traitement pour sauver des emplois.

Les indemnités de départ pour les cadres sont plus élevées et les droits acquis plus intéressants, a relevé le SSM. A cette différence s'ajoute un régime de prévoyance professionnelle plus favorable. Selon le syndicat, «l'abandon de ces privilèges permettrait de sauver au moins 30 postes à la SSR».

Le SSM a invité l'Association des cadres (ADC) à renoncer à ce traitement favorable, mais indique avoir essuyé un refus. Le syndicat en appelle maintenant au Comité de direction et au Conseil d'administration de la SSR pour qu'ils mettent «fin à cette injustice, sauvant ainsi des dizaines d'emplois».

Le SSM affirme avoir fait avec le personnel plus de 400 propositions d'économies afin de préserver des emplois, mais que la SSR a malgré tout «maintenu son objectif initial de 250 suppressions de postes». Selon le syndicat, un tel comportement de la direction montre que «la procédure de consultation n'a été qu'un alibi».

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!