France: Un restaurateur propose à son cambrioleur de l’aider après la prison
Publié

FranceUn restaurateur propose à son cambrioleur de l’aider après la prison

Le patron d’un pub-restaurant du port de Toulon a tendu la main à son jeune cambrioleur, lui promettant une place s’il le veut une fois hors de prison.

Un restaurateur du port de Toulon se dit prêt à aider son jeune cambrioleur.

Un restaurateur du port de Toulon se dit prêt à aider son jeune cambrioleur.

AFP

Un restaurateur du sud de la France, victime d’une tentative de vol, a proposé à son cambrioleur, un jeune récidiviste condamné à six mois de prison et incarcéré, qu’il revienne le voir après sa détention afin de l’aider à s’en sortir.

«Je l’ai mis au défi de venir me voir. Quand on veut s’en sortir, ce n’est pas en faisant un vol par effraction. Qu’il vienne me voir, je l’accueillerai très volontiers et on fera les démarches», a indiqué Philippe Lorentz, 53 ans, patron d’un pub-restaurant du port de Toulon (sud-est), mardi à l’AFP, confirmant ses déclarations rapportées par le journal «Var-Matin».

«Après l’audience, il m’a présenté ses excuses et m’a dit qu’il reviendrait. Est-ce qu’après les mois de prison, il fera la démarche? Je ne sais pas, je ne le connais pas assez. Moi, ce n’était pas une parole en l’air», a-t-il ajouté.

M. Lorentz emploie six salariés pour 80 couverts en service continu, et accueille régulièrement des jeunes qui lui sont envoyés pour des stages de formation ou de découverte, dont deux sont devenus ses employés: «Ça m’a énervé de l’entendre dire à la magistrate qu’il voulait s’en sortir mais qu’il ne voyait rien autour de lui pour l’aider et qu’il était obligé d’agir comme ça».

Le 3 mars, Yann, un sans-abri de 20 ans, 21 condamnations à son actif et sorti de la prison de Toulon trois jours auparavant, s’était introduit dans son restaurant accompagné d’un complice mineur pour tenter de voler de l’alcool, déclenchant l’alarme et l’arrivée de la police. Abandonnant les sacs remplis de bouteilles et fuyant par l’arrière, il avait été interpellé peu après.

(AFP)

Votre opinion