Un scientifique fait passer du chorizo pour une étoile

Actualisé

FranceUn scientifique fait passer du chorizo pour une étoile

Le chercheur Etienne Klein a publié la photo d’une rondelle de salami piquant censée être Proxima du Centaure capturée par le télescope James Webb. Il s’est excusé.

par
Michel Pralong
La rondelle de chorizo en question.

La rondelle de chorizo en question.

Twitter/Etienne Klein.

C’était plutôt bien vu. Le chercheur français Etienne Klein, qui présente notamment une émission scientifique sur France Culture, a publié une image sur son compte Twitter censée être Proxima du Centaure, photographiée par le télescope spatial James Webb. Sauf que les internautes les plus attentifs ont rapidement vu qu’il s’agissait d’une rondelle de chorizo.

La ressemblance avec une étoile était pourtant bien trouvée, même si les images que nous fait parvenir le télescope spatial sont bien plus belles et surtout plus nettes que ce gros plan de charcuterie piquante. Certains s’y sont d’ailleurs laissé prendre. Mais le directeur de recherche au Commissariat à l’énergie atomique (CEA) a ensuite mis les choses au point: «Selon la cosmologie contemporaine, nul objet relevant de la charcuterie espagnole n’existe ailleurs que sur Terre. Au vu de certains commentaires, je me sens obligé de préciser que ce tweet montrant un prétendu cliché de Proxima du Centaure relevait d’une forme d’amusement. Apprenons à nous méfier des arguments d’autorité autant que de l’éloquence spontanée de certaines images… », comme le relaie l’HuffPost.

Certains ont fait remarquer que ce gag avait déjà été fait sur la Toile bien avant (et même par Gaston Lagaffe, comme on peut le voir ci-dessous) tandis que d’autres s’offusquaient qu’une sommité scientifique puisse pareillement s’amuser à diffuser de fausses informations. À tel point qu’Étienne Klein s’est senti obligé de s’excuser: «Je viens présenter mes excuses à ceux que mon canular, qui n’avait rien d’original, a pu choquer. Il voulait simplement inciter à la prudence vis-à-vis des images qui semblent éloquentes par elles-mêmes». Entre l’art de la plaisanterie et du cochon, certains s’y perdent, tandis que d’autres ont eu droit à une bonne tranche de rigolade.

Ton opinion

24 commentaires