Publié

Euro 2012Un Servettien à Donetsk

Habitué des grands tournois, Daniel Glückler a traversé la Pologne avec des amis. Le voilà en Donbass pour Espagne-France.

par
Mathieu Aeschmann
Daniel Glückler

Daniel Glückler

Rencontre surprenante sur les rives du Kalmious. Alors que l’on guette désespérément une déferlante de supporters espagnols, c’est un supporter servettien qui surgit. Daniel Glückler, 31 ans, promène seul dans Donetsk son amour du football et le grenat de son cœur. «Je faisais partie d’une petite équipée qui a tourné en Pologne lors du premier tour, explique le jeune homme actif dans la finance. On a visité Gdansk, Varsovie et Pozna? après quoi je suis rentré à Genève pour le mariage d’un ami.»

Votre opinion