États-Unis: Un site de paris perd une fortune à cause de Trump

Actualisé

États-UnisUn site de paris perd une fortune à cause de Trump

Bookmaker.eu pensait que le président allait dire moins de 3,5 mensonges dans son discours pour financer son mur. Raté!

par
Michel Pralong
Parmi les contre-vérités énoncées par Trump mardi, le fait que son mur allait stopper le trafic d'héroïne.

Parmi les contre-vérités énoncées par Trump mardi, le fait que son mur allait stopper le trafic d'héroïne.

AFP

Quand on associe la vérité à Donald Trump, mieux vaut être prudent. Pour avoir été beaucoup trop optimiste, un site de paris en ligne vient d'en faire l'amère expérience. BookMaker.eu a en effet proposé aux gens de parier sur le nombre de fausses déclarations que le président américain allait faire lors de son discours de mardi dernier pour défendre la création de son mur à la frontière mexicaine.

Comme le temps prévu de cette allocution était de 8 minutes et que BookMaker pensait que Donald Trump n'allait pas oser trop en faire, vu le nombre de personnes qui allaient suivre ce discours, le site a tablé sur peu de fausses déclarations: moins de 3,5 en fait. (Cela doit être ce qu'on appelle des demi-vérités). En gros, quelqu'un qui pariait 145 dollars sur le fait que Donald Trump mente plus de 3,5 fois gagnerait 100 dollars.

Vérifié par le «Washington Post»

Pour compter ces mensonges, même si le site évite le terme, BookMaker s'est référé à la vérification des faits réalisée par le «Washington Post». Résultat ds courses: le journal a corrigé six affirmations du président, dont celle selon laquelle le mur à la frontière stopperait le trafic d'héroïne. Alors que 90% de celui-ci passe clandestinement par des points d'entrée tout ce qu'il y a de plus officiels.

Les parieurs doutaient, eux, beaucoup plus de la capacité du président à dire la vérité puisque 92% d'entre eux ont misé sur plus de 3,5 contre-vérités. La mise maximum était certes fixée à 2000 dollars, mais certains parieurs privilégiés ont pu, sur demande, aller plus haut. Au total, BookMakera perdu 276 424 dollars. Voilà ce qui s'appelle aller droit dans le mur.

La tête des démocrates devient virale

A l'issue du discours du président, Chuck Schumer, le leader des Démocrates au Sénat et Nancy Pelosi, la cheffe de la majorité démocrate à la Chambre des représentants, ont à leur tour pris la parole. La tête que tiraient les deux démocrates est devenue un mème sur Internet (c'est-à-dire une image reprise massivement), les gens les comparant à des parents déçus après avoir surpris leur enfant en train de dire de gros mensonges.

«Nous ne sommes pas en colère, juste déçus. Ton père et moi allons maintenant te parler l'un après l'autre», écrit cet Internaute sous la photo de Chuck Summer et Nancy Pelosi. Twitter.

Ton opinion