Publié

DéfénseUn soldat américain tué en Afghanistan

Alors que les négociations avec les talibans touchent à leur fin, l'Otan a annoncé vendredi qu'un soldat américain avait été tué en Afghanistan.

Image d'illustration.

Image d'illustration.

AFP

Un soldat américain a été tué jeudi en Afghanistan, a annoncé vendredi l'Otan, au moment où les Etats-Unis et les talibans sont engagés dans des discussions sur le retrait des troupes américaines.

«Un membre de l'armée américaine est mort au cours d'opérations de combat en Afghanistan le 29 août», a annoncé dans un communiqué la mission de l'Otan, Resolute support, sans autres précisions. Deux commandos américains avaient également perdu la vie «en opération» le 21 août dernier.

Ce décès porte à au moins 15 le nombre des militaires américains tués depuis le début de l'année en Afghanistan, contre 12 au total en 2018, signe de l'intensification des opérations entre Etats-unis et talibans alors que les négociations qu'ils mènent au Qatar sont entrées dans leur dernière ligne droite.

«Guerres sans fin»

Entre 13'000 et 14'000 soldats américains sont actuellement déployés en Afghanistan où les Etats-Unis sont intervenus en 2001 pour traquer le réseau djihadiste, Al-Qaïda, responsable des attentats du 11 septembre, et déloger les talibans alors au pouvoir à Kaboul. Les effectifs du contingent américain ont atteint jusqu'à 98'000 hommes au plus fort des combats, en 2011.

Désireux de mettre un terme aux «guerres sans fin» et de «ramener les gars à la maison», Donald Trump avait demandé il y a un an que des pourparlers directs inédits soient entamés avec les talibans. Le neuvième cycle de ces discussions, qui se veut décisif, est actuellement en cours à Doha.

Le président américain a annoncé jeudi qu'en cas d'accord, 8600 soldats américains resteraient dans un premier temps en Afghanistan, sans toutefois donner le détail de la «présence» qu'il souhaite maintenir sur le plus long terme. «On va réduire nos effectifs à 8.600 et ensuite on verra à partir de là», a déclaré Donald Trump dans un entretien avec la radio de Fox News. «Nous allons toujours avoir une présence» en Afghanistan, a-t-il ajouté, insistant surtout sur le fait qu'une force résiduelle devrait permettre d'avoir «des renseignements de haut niveau».

Oslo bientôt Au coeur de l'accord négocié figure un retrait plus ou moins important des Américains, avec un calendrier à la clé, en échange de l'engagement des insurgés à faire en sorte que les territoires qu'ils contrôlent ne soient plus utilisés par Al-Qaïda ou d'autres groupes «terroristes».

Des négociations de paix interafghanes doivent aussi s'ouvrir, à Oslo, dans la foulée d'un éventuel accord et un cessez-le-feu entre talibans et Américains, ou en tout cas une «réduction de la violence», devrait également figurer dans le texte.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!