Océan Pacifique – Un sous-marin américain touché par un objet en mer de Chine
Publié

Océan PacifiqueUn sous-marin américain touché par un objet en mer de Chine

L’USS Connecticut a été touché par un objet non identifié lors d’un exercice en mer de Chine méridionale le week-end dernier. L’incident a fait des blessés légers.

L’USS Connecticut est un sous-marin à propulsion nucléaire de la classe Seawolf.

L’USS Connecticut est un sous-marin à propulsion nucléaire de la classe Seawolf.

AFP

Un sous-marin nucléaire américain a heurté un objet non identifié alors qu’il patrouillait le week-end dernier en mer de Chine méridionale, une région largement revendiquée par la Chine, selon des informations de l’US Navy et de source indépendante.

«L’USS Connecticut a heurté un objet dans l’après-midi du 2 octobre alors qu’il naviguait en immersion dans les eaux internationales de la région indo-pacifique», a indiqué l’US Navy dans un communiqué. «Il n’y a pas de blessure mortelle», précise le communiqué, laissant entendre que des marins ont pu être blessés légèrement.

L’USS Connecticut, qui est un sous-marin à propulsion nucléaire de la classe Seawolf, a été endommagé mais reste en état de fonctionnement, a ajouté l’US Navy. Selon le Naval Institute, un centre de réflexion proche de l’US Navy, l’USS Connecticut participait à un exercice naval international en mer de Chine méridionale lors de l’incident.

La Chine revendique presque la totalité de la mer de Chine méridionale et a construit des avant-postes militaires sur de petites îles et atolls dans la région. Les États-Unis et leurs alliés patrouillent régulièrement dans les eaux internationales de la région pour faire valoir leurs droits à la liberté de navigation, au grand déplaisir de la Chine.

La CIA crée une unité spéciale dédiée à la Chine

La CIA a annoncé jeudi avoir créé une unité spécialisée dans les questions liées à la Chine, que les États-Unis considèrent désormais comme leur principal adversaire à long terme. Le directeur de la principale agence de renseignement américaine, William Burns, a indiqué dans un communiqué que cette unité appelée China Mission Center n’était pas dirigée contre le peuple chinois, mais contre le régime de Pékin.

Le président Joe Biden, qui considère la Chine comme un «concurrent stratégique», a créé en juin une unité spéciale au Pentagone pour évaluer la menace que représente Pékin au plan militaire, et y répondre. Signe des défis que représentent Pékin et d’autres pays rivaux pour les services de renseignement, la CIA a reconnu récemment dans un message envoyé à ses agents dans le monde avoir perdu ces dernières années des dizaines d’informateurs qui ont été arrêtés ou tués, selon le «New York Times» et le «Washington Post».

(AFP)

Votre opinion

1 commentaire