Actualisé 01.11.2018 à 10:08

FranceUn «Suisse» à la tête du parti de Macron?

Le député représentant les Français de Suisse, Joachim Son-Forget, est candidat à la direction de La République en marche (LaRem). Il espère succéder à Christophe Castaner, devenu ministre de l'Intérieur.

Joachim Son-Forget a été élu par les Français de Suisse en juin 2017.

Joachim Son-Forget a été élu par les Français de Suisse en juin 2017.

JEAN-CHRISTOPHE BOTT, Keystone

«Pour qu'il n'y ait aucun creux de la vague, c'est maintenant que nous devons nous remobiliser», a-t-il écrit dans son message de candidature que Reuters a pu consulter. Médecin radiologue au CHUV à Lausanne, M. Son-Forget, 35 ans, avait déjà conduit une liste dissidente face à Christophe Castaner en novembre 2017.

Mardi, le député de Paris Stanislas Guérini a lui aussi fait acte de candidature. Un autre député de la capitale, Pierre Person, a montré son intérêt et devrait se déclarer dans les prochains jours. La secrétaire d'Etat à l'Egalité entre les femmes et les hommes, Marlène Schiappa, a pour sa part renoncé à se présenter la semaine dernière.

L'élection du nouveau délégué général doit se tenir le 1er décembre. Pour se présenter, chaque candidat devra réunir 60 parrainages au sein des quelque 800 membres du Conseil de LaRem. L'appel à candidatures sera clos le 14 novembre. Un bureau exécutif se réunira ensuite pour vérifier la conformité de ces candidatures.

Le prochain délégué général de LaRem devrait notamment mener les campagnes électorales des élections européennes de mai 2019 et des municipales du printemps 2020. Deux scrutins importants pour LaRem, qui a besoin de conforter son ancrage politique local.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!