Football: Un Suisse investit dans le foot auvergnat

Publié

FootballUn Suisse investit dans le foot auvergnat

Ahmet Schaefer est en passe d'acheter Clermont Foot. Jérôme Champagne est aussi dans le coup.

par
Simon Meier
Capture d'écran.

Capture d'écran.

Twitter

Clermont-Ferrand, ville du pneu et du rugby, possède aussi un club de football. Il appartiendra très bientôt à Ahmet Schaefer, homme d'affaires suisse de 37 ans. Jérôme Champagne, impliqué dans le projet comme l'a révélé L'Equipe, joint mercredi soir par téléphone, était à Paris en compagnie de son compère. «Nous ne souhaitons pas communiquer pour l'instant, dit-il, mais les journalistes ont bien travaillé.»

En novembre passé déjà, le quotidien La Montagne faisait état de contacts «depuis plus d'un an» entre le président de Clermont Foot Claude Michy et les investisseurs – Yannick Flavien, un financier français, est aussi mentionné. Dans la journée de mercredi, la DNCG (Direction nationale du contrôle de gestion) s'est penchée sur ce dossier de reprise du club, actuel 7e de Ligue 2. Jérôme Champagne envisage de pouvoir parler davantage début mars.

Le Français de 60 ans connaît très bien Ahmet Schaefer, puisque les deux hommes ont collaboré plusieurs années à la FIFA, jusqu'en 2010. Champagne a ensuite mené diverses missions dans le monde du foot, dont une candidature finalement infructueuse à la présidence de la FIFA en 2015. Schaefer quant à lui, fut actif au Moyen-Orient entre 2011 et 2015, notamment pour la société MP et Silva, spécialisée dans les droits sportifs. En 2017 déjà, il avait tenté de reprendre le club de Troyes.

«Notre structure est extrêmement claire et transparente, expliquait-il dans L'Equipe du 25 novembre de cette année-là. Elle s'appuie sur des fonds familiaux suisses. Il y a trois aspects dans notre projet: sportif, commercial et international.» Voilà qui laissait la porte ouverte à tout. Ahmet Schaefer s'était selon la rumeur entendu avec le président troyen pour quelque 9 millions d'euros. Puis l'affaire avait capoté. Moins de deux ans plus tard, le coup auvergnat a l'air d'être le bon.

Ton opinion