Annonces du Conseil fédéral – Un supplément «spécial guéris» au pass Covid est mis en consultation
Publié

Annonces du Conseil fédéralUn supplément «spécial guéris» au pass Covid est mis en consultation

Berne a décidé de maintenir le certificat Covid au moins jusqu’à la mi-novembre. Pour en faciliter l’accès, le Conseil fédéral met en consultation une série de mesures.

par
Angelica Zermatten
Alain Berset lors de la conférence de presse du 20 octobre.

Alain Berset lors de la conférence de presse du 20 octobre.

YouTube/Le Conseil fédéral

Le Conseil fédéral a décidé, ce mercredi 20 octobre, de ne pas lever le certificat Covid avant au moins mi-novembre. «Lever maintenant l’obligation du certificat est prématuré parce que nous avons l’arrivée des semaines et mois les plus froids, nous avons une période de vacances et avons l’expérience de l’influence que cela a» a détaillé Alain Berset lors de la conférence de presse, rappelant la contagiosité du variant Delta.

Alain Berset a souligné que «la situation épidémiologique s’est détendue ces derniers jours mais, maintenant, le nombre de cas ne baisse plus». Face à cette «situation stable mais fragile», il a rappelé la nécessité de ne pas perdre le contrôle.

«Il y a encore trop de personnes qui ne sont pas immunisées. De plus, le taux de reproduction a dépassé 1 à nouveau dans plusieurs cantons. Tout ceci nous pousse à une certaine prudence», a expliqué le conseiller fédéral.

Trois propositions en consultation

Mais le Conseil fédéral ne parle pas de statu quo. Il propose de mettre en place un «complément suisse au certificat». Une manière d’adapter les critères pour le certificat en Suisse «selon nos propres souhaits, tout en conservant un certificat valable dans l’UE et aligné sur leurs critères à eux», précise Alain Berset. Pour ce faire, il a mis trois propositions en consultation.

Premièrement, la validité du certificat pour les personnes guéries passera de 6 à 12 mois. À noter que, pour les six derniers mois, il ne pourra être valable qu’en Suisse car l’Union européenne conserve la règle des 6 mois de validité.

Deuxièmement, les personnes guéries qui n’avaient pas encore été testées pourront accéder au certificat en prouvant qu’elles ont été infectées grâce à un test sérologique (ils coûtent 70 francs en moyenne). Patrick Mathys de l’OFSP a indiqué que les tests sérologiques devaient être réalisés en Suisse dans des laboratoires accrédités par Swissmedic.

Enfin, les vaccins chinois, Sinovac et Sinopharm, seront ajoutés à ceux qui permettent d’obtenir un certificat suisse. L’objectif de cette mesure est de favoriser le retour des touristes.

En conclusion, Alain Berset a invité une nouvelle fois à la vaccination. Il a cité l’exemple du Danemark où toutes les mesures ont été levées. «Les cas repartent à la hausse, mais les hospitalisations non. Et ça, c’est parce que le taux de vaccination y est très élevé», a-t-il dit.

Votre opinion

290 commentaires