Publié

FootballUn sursis met Servette à l'abri d'une faillite

L'avocat de la société de nettoyage Cleantonic a annoncé qu'il renonçait en l'état à requérir la faillite de Servette, après avoir reçu vendredi un acompte de 30'000 francs de la part du club.

Le président du club Majid Pishyar a lui même reconnu une dette de 86'000 francs vis-à-vis de Cleantonic.

Le président du club Majid Pishyar a lui même reconnu une dette de 86'000 francs vis-à-vis de Cleantonic.

Keystone

«Nous sommes sensibles à ce geste de bonne volonté», a-t-il déclaré.

L'avocat et la société qu'il représente s'apprêtent à discuter la semaine prochaine d'un nouvel échéancier de remboursement des arriérés de paiement de Servette. Il avait menacé dans la Tribune de Genève de déposer lundi prochain une demande de mise en faillite sans poursuites préalables contre le club en raison des factures impayées de Servette, cumulées depuis août, à hauteur de quelque 90'000 francs.

Le président du club Majid Pishyar a lui même reconnu une dette de 86'000 francs vis-à-vis de Cleantonic et annoncé ce vendredi un premier remboursement de 30'000 francs, qui permet au club de souffler un peu.

(si)

Votre opinion